NOUVELLES

Élargissement d'Henri-IV : le maire veut un échéancier avant le 7 avril

17/03/2014 08:41 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Le conseil a voté pour une recommandation qui exige du ministère des Transports de présenter un échéancier pour le projet de l'élargissement de l'autoroute Henri-IV avant la fin de la campagne électorale.

Les partis principaux en campagne ont déjà donné leur accord pour élargir l'autoroute Henri-IV, mais préfèrent ne pas parler de la suite des choses avant le lendemain des élections, ce que déplore le maire de Québec.

« C'est la priorité des priorités à Québec. [...] On veut savoir si vous êtes élus et que vous formez le gouvernement, les travaux vont commencer quand et se terminer quand? »
Pour faire valoir son point, le maire Labeaume a présenté des chiffres datant de 2006, qui illustre le besoin de rapidement réduire la circulation en élargissant Henri-IV et en favorisant le covoiturage.

Selon les données qu'il a présentées au conseil, il y aurait sur les grandes artères de la région de Québec 1,23 personne par voiture. Le maire a affirmé que « si on monte ça à 1,5, ce n'est pas beaucoup, on enlève 18 % des véhicules », a-t-il dit.

« Si on est capable à deux personnes par voiture, éliminer 38 % des voitures, il n'y en aura plus de trafic. Le covoiturage, si on s'y met, c'est la solution », a ajouté le maire. Une combinaison de voies supplémentaires sur Henri-IV et du covoiturage éliminerait les problèmes de circulation complèment à Québec, a-t-il fait valoir.

Le chef de l'opposition, Paul Shoiry, a dit là-dessus, accepter de parler d'une voix unanime sur la question. « Nous sommes très à l'aise avec la recommandation qui nous est faite », a affirmé le chef de l'opposition.

PLUS:rc