NOUVELLES

La FIA attend l'appel de Red Bull

17/03/2014 01:48 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Le patron de Red Bull se dit très confiant de gagner en appel, encore faut-il qu'il le loge en bonne et due forme.

Christian Horner a dit dimanche soir avoir été « extrêmement déçu » par la décision de la FIA de disqualifier Daniel Ricciardo pour « non respect des procédures », et qu'il ferait appel de la décision.

La FIA a disqualifié Ricciardo, car Red Bull ne s'est pas conformée aux directives de la FIA pendant l'épreuve pour que la monoplace de l'Australien ne dépasse pas le débit réglementé de 100 kilos d'essence maximum par heure. Selon la direction de course, la Red Bull a « régulièrement » dépassé le débit autorisé.  

Selon les règlements de la FIA, l'équipe a quatre jours pour faire un appel formel, par l'entremise de l'Association sportive nationale (ASN) de son pays, soit dans ce cas l'Autriche.

« La prochaine étape, c'est de trouver une date pour l'audience, a dit M. Horner à la presse spécialisée à Melbourne. Elle aura lieu sans doute à Paris, et nous présenterons nos arguments. Je sais que nous avons respecté les règles, et les éléments de preuve que nous présenterons à la FIA le prouveront. »

La FIA a laissé savoir lundi qu'il n'y a pas encore de date prévue pour l'examen de l'appel de Red Bull, car elle attend toujours une confirmation de l'équipe.

Lundi, Daniel Ricciardo est revenu sur la controverse, à peine remis de ses émotions.

« Attendons de voir ce qui va se passer. Je ne suis pas dans les meilleures dispositions pour en parler, a dit l'Australien. Je suis très fier de ce que j'ai fait, et j'avais ma place sur le podium. C'était un grand moment. Je ne peux pas y changer grand-chose, mais ce serait bien de récupérer les 18 points. »

Le jugement de la direction de course vise l'équipe Red Bull, et non son pilote. Ricciardo ne sera pas convoqué à l'audience.

Red Bull se battra d'abord pour faire infirmer la décision de la direction de course, qu'elle estime injuste, et dans un deuxième temps pour que Ricciardo puisse au moins récupérer ses points, car il n'est pour rien dans la controverse, comme l'a d'ailleurs noté la direction de course.

Red Bull pourrait se satisfaire de perdre ses points au classement des constructeurs, du moment que l'Autralien récupère les siens au classement des pilotes.

Il y a eu un précédent en 2007. L'équipe McLaren avait alors été jugée coupable d'espionnage par la FIA et condamnée à une lourde amende de 100 millions de dollars.

Elle avait perdu tous ses points au classement des constructeurs, sans que Fernando Alonso et Lewis Hamilton, alors coéquipiers, perdent les leurs au classement des pilotes.

PLUS:rc