NOUVELLES

Bahreïn: une voiture piégée neutralisée à Manama

17/03/2014 03:16 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Des artificiers de la police bahreïnie ont neutralisé dimanche soir une voiture piégée garée dans l'une des grands artères de la capitale Manama, a annoncé l'agence officielle BNA.

Intrigués par la présence du véhicule sur l'Avenue roi Fayçal, des policiers ont procédé à des vérifications d'usage et découvert que la voiture était volée, précise l'agence.

Ils ont ensuite découvert dans le véhicule une bombe artisanale reliée à deux bonbonnes de gaz.

Après avoir démantelé le dispositif, la police a lancé une enquête pour identifier les personnes qui ont piégé le véhicule avec l'intention de "commettre un acte terroriste", a indiqué l'agence.

Bahreïn, un petit pays du Golfe dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa, est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite, qui réclame une monarchie constitutionnelle, mais le pouvoir refuse de faire des concessions de fond, et la contestation prend parfois une tournure violente.

Deux enfants de 10 et 11 ans ont été blessés le 6 mars en tentant de poser une bombe artisanale près de Manama, trois jours après la mort de trois policiers dans un attentat.

Face à la poursuite de la contestation, les autorités ont alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 89 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation au printemps 2011.

bur/mh/cbo

PLUS:hp