NOUVELLES

Azerbaïdjan: deux dirigeants d'opposition condamnés à de longues peines de prison

17/03/2014 01:07 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Deux dirigeants d'opposition au pouvoir du président azerbaïdjanais Ilham Aliev ont été condamnés lundi à de longues peines de prison, une décision qualifiée de "politiquement motivée" par l'ambassade des États-Unis.

Le dirigeant du parti "Alternative républicaine" (Real), Ilgar Mammadov, a été condamné à sept ans de prison et le vice-président du parti Musavat, Tofig Yagublu, à cinq ans.

Les deux hommes sont accusés d'incitation à des émeutes dirigées contre le gouvernement l'an dernier, a indiqué à l'AFP un porte-parole de Real.

Ces deux militants, considérés comme des "prisonniers de conscience" par l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International ont été arrêtés en février et accusés d'avoir participé à des troubles dans la ville d'Ismaïlli, dans le centre de l'Azerbaïdjan, où quelques milliers d'habitants ont manifesté en janvier 2013 en réclamant la démission du gouverneur.

Des habitants avaient mis le feu à des bâtiments et à des voitures et la police avait fait usage de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour disperser les manifestants.

L'opposition nie toute implication dans ces actions de protestation.

L'ambassade des États-Unis en Azerbaïdjan s'est déclarée dans un communiqué "profondément déçue" par ces décisions et a affirmé que les procès avaient été entachés de "nombreuses irrégularités".

"Nos observations mènent à la conclusion que ces décisions ne sont pas fondées sur les faits mais politiquement motivées", a déclaré l'ambassade dans un communiqué.

Huit autres contestataires ont été condamnés lundi à des peines de prison allant de deux ans et demi à sept ans.

Toute contestation publique du régime du président Ilham Aliev provoque aussitôt une réaction sévère des autorités dans cette ancienne république soviétique riche en hydrocarbures.

M. Aliev, 51 ans, au pouvoir dans ce pays depuis qu'il a succédé à son père en 2003, a remporté une victoire écrasante à la présidentielle du 9 octobre 2013, s'assurant un troisième mandat consécutif.

Avant lui, son père Heydar Aliev, ancien du KGB, avait dirigé l'Azerbaïdjan presque sans interruption de 1969 à 2003.

eg-del-uh/ai

PLUS:hp