NOUVELLES

Le chef des Evêques catholiques allemands favorable à la communion pour les remariés

16/03/2014 11:21 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Le nouveau président de la Conférence épiscopale allemande, Reinhard Marx, s'est prononcé pour que les divorcés remariés puissent recevoir la communion lors des messes, mais après une période de "pénitence", dans un entretien publié dimanche par Die Welt.

Mgr Marx, un proche du pape François, s'appuie sur une proposition du cardinal allemand Walter Kaspar en février au Vatican, selon laquelle les divorcés "qui ont reconnu leur échec pourraient demander à être réintégrés aux sacrements, après une période de pénitence".

"Personnellement, je pense que c'est un chemin envisageable, mais qui doit toujours se faire au cas par cas", a-t-il jugé.

Il a toutefois reconnu que les réactions des cardinaux à cette proposition avaient été "très variées".

La question des divorcés remariés est l'un des points sur lesquels le pape François veut lancer une réflexion pour éventuellement faire évoluer l'Église catholique.

Pour l'Église le sacrement du mariage est indissoluble mais beaucoup sont conscients que ceux dont le mariage a échoué ne peuvent être exclus de l'Église.

"Quand l'amour échoue, car souvent il échoue, nous devons entendre la douleur de cet échec, accompagner les personnes qui ont connu l'échec de leur propre amour. Ne condamnez pas", avait supplié le pape fin février.

Mgr Marx, 60 ans, archevêque de Munich et Freising - comme le fut en son temps Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI -, a été élu mercredi à la tête de la conférence épiscopale allemande.

Il fait partie des huit cardinaux du Conseil consultatif permanent, surnommé "G8", créé par François en mai dernier.

Ce conseil qui regroupe des cardinaux des cinq continents, a été créé par le pape argentin pour l'aider à réformer la curie et décider des grandes orientations de l'Église catholique.

Reinhard Marx exerce également la fonction importante de coordonnateur d'un nouveau conseil de 15 cardinaux institué la semaine dernière par le pape pour superviser le nouveau ministère de l'Économie du Vatican.

dlc-hap/ai

PLUS:hp