NOUVELLES

L'armée syrienne annonce la prise de la cité clé de Yabroud

16/03/2014 08:02 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

L'armée syrienne a annoncé dimanche la prise de contrôle de la ville stratégique de Yabroud, dernier bastion rebelle dans les montagnes de Qalamoun, près de la frontière libanaise, après des mois de combats avec le rebelles.

"Nos braves forces armées contrôlent entièrement la ville de Yabroud, dans la province de Damas, et fouillent la ville pour en retirer les engins explosifs posés par les terroristes", a annoncé la télévision d'Etat, en référence aux rebelles.

Elle a affirmé que l'armée pourchassait les combattants entre le village de Flita en Syrie et la ville libanaise d'Aarsal, à la frontière.

L'armée va maintenant fermer complètement les routes qui permettaient l'acheminement des renforts à l'opposition à travers la frontière libanaise, a indiqué une source de sécurité à Damas.

Les forces gouvernementales se préparent à sécuriser les secteurs de Flita et Rankous dans la région de Qalamoun, ainsi que la zone proche autour du Krak des chevaliers à Homs, plus au nord, selon cette source.

Des sources de l'opposition ont indiqué que les civils et les militants avaient fui la ville en direction de la frontière libanaise dans la nuit, avant la chute de Yabroud.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), le Hezbollah chiite libanais, expert en guérilla urbaine et qui combat au côté du régime syrien, menait l'opération à Yabroud.

"Les forces du Hezbollah épaulées par les troupes du régime et les forces de défense nationale (milices pro-régime) se sont emparées de larges parties de Yabroud", a précisé l'OSDH, faisant état d'une poursuite des combats dans certaines parties de la ville.

La perte de Yabroud est un coup dur pour l'opposition. La ville était devenue un fief rebelle depuis le début de la révolte populaire en mars 2011, permettant le transit d'armes et de combattants.

Yabroud est de plus située sur une importante autoroute reliant Damas à Homs, la troisième ville du pays.

"L'armée syrienne a rétabli la sécurité et la stabilité dans Yabroud et ses environs, après avoir anéanti un grand nombre de terroristes", a indiqué l'armée dans un communiqué lu à la télévision.

Le régime de Damas désigne par le terme "terroristes" les rebelles cherchant à renverser le président Bachar al-Assad.

"Ce nouvel exploit qui complète les succès remportés par l'armée dans la région du Qalamoun (..) sécurise les régions frontalières avec le Liban et coupe les routes de renforts" pour les rebelles, affirme le communiqué.

"Il renforce également la sécurité de la route internationale entre le sud et le centre" du pays, selon le texte. "Anéantir le terroriste à Qalamoun est un coup fatal pour les terroristes", ajoute-t-il en assurant vouloir pourchasser les terroristes pour (...) rétablir la sécurité sur chaque pouce de notre patrie".

Pour le Hezbollah, la bataille de Yabroud est cruciale car selon ce mouvement, c'est de Yabroud que sont venues les voitures piégées utilisées dans les attentats meurtriers qui ont secoué ses bastions au Liban ces derniers mois.

sah-rm/tp

PLUS:hp