DIVERTISSEMENT

Websérie «Quart de vie» : quand les filles veulent avoir du fun

14/03/2014 02:14 EDT | Actualisé 15/03/2014 07:10 EDT
Tou.TV

Elles sont dans la mi-vingtaine. Elles ne rêvent pas d’engagement et de robe blanche, mais sautent plutôt par la fenêtre lorsque leur copain évoque la possibilité de faire des bébés. Elles sont joyeusement irresponsables, désinvoltes, égoïstes… et terriblement attachantes. Elles n’ont pas froid aux yeux! Faites leur connaissance dans la nouvelle websérie Quart de vie, en ligne sur Tou.tv depuis mardi.

Mesdames, vous serez horrifiées de leurs propos salaces et libertins, et de leur attitude d’éternelles adolescentes, ou alors, vous envierez leur insouciance et voudrez leur ressembler. Il y a Constance (Marie-Soleil Dion), la plus dure du petit groupe, celle qui s’adonne à des compétitions de battleraps (duels de rappeurs), qui n’hésite pas à droguer un garçon pour le ramener chez elle plus rapidement, qui cause suicide comme elle jaserait de crème glacée et pour qui ruiner la vie d’un douchebag constitue un objectif en soi. Il y a Bam (Khedaoudj Bahmed interprétée par Nadia Essadiqi), la rêveuse, celle qui carbure aux potins de stars américaines et qui compile très minutieusement le décompte de ses journées de célibat (777 jours sans sexe, ça frôle la catastrophe). Et il y a la sensible Ariane (Alexandra Cyr), qui se réconforte avec de la «slush», qui ne semble pas trop savoir ce qu’elle veut et comment aller le chercher, mais qui est certaine de ne pas avoir envie d’entendre parler des déchirures dues à un accouchement.

Au premier épisode, Ariane sera prise de panique lorsque son copain lui annoncera qu’il a acheté la maison de ses parents. Voyant s’approcher le spectre monotone du «métro-boulot-dodo», la jeune femme s’enfuira sans demander son reste. Elle remettra son choix en question dans la capsule suivante, lorsqu’elle croisera une femme étrange (Diane Lavallée) qui prétendra connaître son avenir. Constance et Bam, elles, découvriront le corps d’un homme dans le coma (Nico Archambault) dans leur bain, au petit matin. Conséquence d’une virée trop arrosée de Constance? Peu importe. Les demoiselles sauront disposer très agréablement de leur «invité».

Caustique et irrévérencieux

Écrite par Kadidja Haïdara, lauréate de la Bourse d’écriture Tou.tv en 2011, et à qui on doit aussi Les Béliers, Quart de vie est une websérie drôle et rafraîchissante, que d’aucuns pourraient considérer comme un dérivé virtuel de la chick lit, un pendant féminin des Invincibles, un héritage de Sex and the City, une sorte de prélude aux Chroniques d’une mère indigne. Car on devine bien que, si elles deviennent mères un jour, Constance, Bam et Ariane ne seront pas du genre à poster des photos de leurs échographies sur Facebook pour partager leur bonheur avec le plus grand nombre ou à s’extasier sur les moindres prouesses de Caillou. Le ton est délicieusement politically incorrect, l’humour est caustique et mordant, la blague, souvent aux limites de l’acceptable. Mais ça reste de bon goût, et c’est toujours surprenant et déroutant. Le caractère bon enfant des trois filles, clairement défini dès le départ, justifie bien les écarts d’audace, ce qui fait que ce n’est jamais choquant.

En prime, c’est bien joué, et nos anti-héroïnes affichent une complicité du tonnerre. On a adoré les trois personnages, mais il faut accorder une mention spéciale à Marie-Soleil Dion, tout simplement truculente dans la peau de sa Constance qui ne s’encombre d’aucun filtre et avance dans la vie comme un bulldozer. Elle peut dire les pires énormités; échappées de son visage d’ange, celles-ci nous frappent de plein fouet et provoquent inévitablement l’hilarité.

En somme, Quart de vie représente un regard jeune et irrévérencieux sur la féminité, qui nous envoie le message que la vie ne doit pas toujours être prise au sérieux, et qu’on a bien le droit de s’amuser un peu. Après tout, Girls Just Wanna Have Fun

Les huit épisodes de Quart de vie, d’une durée de huit à dix minutes chacun, sont présentement en ligne au www.tou.tv/quartdevie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des citations marquantes dans les écrans québécois