NOUVELLES

Les athlètes paralympiques ukrainiens manifestent discrètement contre la Russie

15/03/2014 11:37 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Les athlètes ukrainiens qui participent aux Jeux paralympiques de Sotchi, en Russie, ont trouvé une façon discrète d'exprimer leur opposition à la prise de contrôle de la péninsule de Crimée par les forces russes.

L'équipe ukrainienne a décidé de ne pas boycotter les Jeux paralympiques, qui se terminent dimanche, malgré l'intervention russe en Crimée dans la semaine ayant précédé le début des compétitions.

Les athlètes ukrainiens, qui n'ont pas le droit d'exprimer des messages politiques lorsqu'ils sont sur le podium en vertu des règles olympiques, ont trouvé une autre manière de protester : en recouvrant leur médaille avec leur main.

Les membres de l'équipe ukrainienne de relais de ski de fond ont ainsi recouvert leur médaille d'argent, samedi, alors que leurs collègues russes récoltaient leur médaille d'or.

Une responsable de l'équipe ukrainienne, Nataliya Harach, a expliqué à l'Associated Press qu'il ne s'agissait pas d'une manifestation politique, mais d'un geste pour la paix.

Les athlètes ukrainiens ont placé la main sur leur médaille parce qu'ils ne pouvaient faire plus, a-t-elle dit.

« Si nous manifestons d'une autre manière, si nous disons quelque chose, ce ne sera pas conforme aux règles du Comité international paralympique. Alors, nous tentons de mener une manifestation silencieuse parce que nous ne voulons pas être disqualifiés », a déclaré Mme Harach.

Le président russe, Vladimir Poutine, a assisté à une partie de l'épreuve de relais de ski de fond, où il a rencontré le président du Comité paralympique ukrainien, Valery Sushkevich.

« Durant la rencontre, ils ont discuté de la façon dont la célébration du sport, en particulier les sports paralympiques, ne peut et ne doit pas être influencée d'une façon ou d'une autre par les événements qui figurent au programme politique international du jour », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, à l'agence de presse Interfax.

Avant le début des Jeux, M. Sushkevich s'était plaint du fait que le pays hôte des compétitions ait « lancé une intervention sur le territoire d'un pays participant », mais a affirmé que l'Ukraine se retirerait seulement si la crise en Crimée s'aggravait.

La cérémonie de clôture, dimanche, coïncidera avec le référendum en Crimée sur le rattachement du territoire à la Russie, un vote considéré comme illégitime par l'Ukraine et les pays occidentaux.

L'Ukraine était troisième au classement des médailles, samedi, derrière la Russie et l'Allemagne.

« Le plus difficile a été de nous concentrer et de travailler comme une équipe unie et confiante », a déclaré Vitaliy Lukyanenk après avoir reçu sa médaille d'argent avec l'équipe ukrainienne de relais de ski de fond.

PLUS:rc