NOUVELLES

Finales Coupe du monde - Géant messieurs: déclarations

15/03/2014 09:34 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Alexis Pinturault (FRA/2e du géant): "Je suis vraiment content de m'être rapproché au général. Personnellement, je ne me faisais pas d'illusions, avec 170 points de retard. C'était très serré après la première manche, il fallait vraiment envoyer sur la seconde est c'est ce que j'ai fait. Ted m'a collé trois centièmes. Il y a un brin de frustration, car des victoires aux centièmes je n'en ai pas, alors que des deuxièmes pour 2 ou 3 centièmes je commence à en avoir quelques-unes. Les seules fois où j'ai gagné, c'est lorsque j'ai écrasé la course. Il a peut-être eu un peu de chance, mais c'est sûr que sur les dernières années, c'est lui le meilleur géantiste. A chaque fois qu'il est en bas, il gagne. J'aurais préféré dicter la course que l'arbitrer mais bon, cela fait partie de la course. Ted a remercié Felix (Neureuther), mais c'est vrai qu'il ne m'a pas remercié, moi! (Rires). L'objectif est de finir le mieux possible en me faisant plaisir dans le slalom, comme je l'ai fait en géant aujourd'hui et en super-G jeudi. C'est plus du bonus maintenant".

Marcel Hirscher (AUT/4e du géant et vainqueur de la Coupe du monde générale): "Ted Ligety est tout simplement le dominateur, et être à égalité de points avec lui, on n'a pas à se cacher. Le petit globe, je ne l'ai pas perdu sur une course mais sur dix slaloms géants. On a vu une super compétition et Felix (Neureuther) ne l'a pas fait exprès. Je suis tout simplement soulagé que le polar soit terminé aujourd'hui. Je suis tout simplement sans voix pour ce triplé. Salzbourg va pouvoir maintenant fêter deux fois (en référence au grand globe d'Anna Fenninger). J'ai pris beaucoup de risques, parce que je savais que je devais absolument régler l'affaire dès aujourd'hui, sinon, je n'aurais pas skié librement le slalom demain. On pense tout le temps, jour et nuit, au globe, et on compte le nombre de points que l'on doit inscrire, Aksel et moi. Chaque jour est pour moi un challenge. Je dois remercier toute mon équipe, parce que je ne suis pas le plus simple à gérer et je dois être un patient assez compliqué. Demain en slalom, ça va être très très dur. Felix est impressionnant en ce moment, et finir devant lui ça va être à coup sûr compliqué. Mais désolé, ça m'est complètement égal".

Ted Ligety (USA/1er du géant et vainqueur de la Coupe du monde de géant): "Je connaissais ma chance et je savais qu'elle était assez mince. Je savais que je devais bien skier et j'ai eu la chance que quelques skieurs se soient intercalés entre Marcel et moi. Les choses se sont déroulées assurément de la bonne manière aujourd'hui. Cette saison, j'ai connu des hauts et des bas en slalom géant. J'ai eu deux géants où je n'ai pas eu de chance. Mon premier globe fut le plus beau, mais celui là est le deuxième sur la liste, tellement c'était serré. Je suis content de mon ski, y compris en slalom, et j'espère que cela fonctionnera encore l'an prochain".

Felix Neureuther (GER/3e du géant): "Je ne savais pas qui était devant, j'ai simplement fait ma course. Marcel a eu les centièmes parfois de son côté, là, c'est inversé. Il va en avoir dans le ventre pour demain, mais on verra. Le plus important, ce sera d'avoir une course équitable".

tba-stp/gv

PLUS:hp