NOUVELLES

ATP - Indian Wells: Federer-Djokovic, finale de rêve et de revanches

15/03/2014 08:24 EDT | Actualisé 15/05/2014 05:12 EDT

Pour la 33e fois de leur carrière, Roger Federer et Novak Djokovic vont s'affronter dimanche en finale du Masters 1000 d'Indian Wells pour un duel qui promet entre deux joueurs qui ont quelques comptes à régler.

Pour le changement, il faudra repasser... Ou tout au moins attendre encore un peu.

Federer et Djokovic étaient les derniers représentants du top 10 encore en lice en quarts de finale et malgré quelques jeunes loups ambitieux comme le Canadien Milos Raonic ou le Letton Ernest Gulbis dans les parages, ils ont atteint la finale sans encombres.

En demi-finale, Federer a mis tout juste une heure pour dominer l'Ukrainien Alexander Dolgopolov 6-3, 6-1.

Le tombeur de Rafael Nadal au 3e tour n'a pas fait le poids face à l'ancien N.1 mondial, impressionnant de maîtrise malgré le vent tourbillonnant venu du désert.

"Je ne me suis pas aussi bien adapté que lui aux conditions, j'ai raté trop de coups faciles", a regretté "Dolgo".

"Je n'étais pas trop nerveux, j'étais bien physiquement mais je n'ai pas été assez costaud et comme il jouait de mieux en mieux, cela devenait difficile", a reconnu l'Ukrainien après sa première demi-finale de Masters 1000.

- Onze victoires de rang -

"C'est peut-être l'un des matches où j'ai le mieux servi de toute ma carrière. Cela facilite les choses après", a insisté Federer.

Avec cette victoire, la 11e consécutive en incluant sa campagne victorieuse à Dubaï, Federer, 32 ans, est assuré de reprendre place dans le top 5 mondial après une absence de six mois.

Il peut même viser la 4e place s'il s'impose pour la cinquième fois à Indian Wells et empoche son 79e titre ATP.

Pour expliquer son retour au premier plan après une année 2013 pourrie par une blessure au dos, survenue précisément à Indian Wells, le joueur aux 17 titres du Grand Chelem a avancé son état de santé.

"Je n'ai plus à m'inquiéter de mon dos, je suis plus libéré, moins stressé", a insisté Federer qui ne s'est plus imposé dans un tournoi Masters 1000 depuis août 2012.

Mais il va devoir battre une vieille connaissance, Djokovic, qui a eu besoin, lui, de plus de deux heures pour venir à bout de l'Américain John Isner 7-5, 6-7 (2/7), 6-1.

"C'est toujours difficile d'affronter John, c'est sans conteste le meilleur serveur du circuit", a reconnu "Djoko" en référence au 13e mondial, handicapé en fin de rencontre par une douleur au genou gauche.

- 9e finale Federer-Djokovic -

Le Serbe, 26 ans et 41 titres ATP, a laissé passer l'occasion de s'imposer en deux sets en prenant par deux fois le service d'Isner, sans parvenir à conclure sur sa propre mise en jeu.

Mais il a assuré l'essentiel: des retrouvailles avec Federer, deux semaines après leur dernière confrontation, en demi-finale à Dubaï, qui avait tourné à l'avantage du Suisse pour la 17e fois.

"Il joue très bien en ce moment", a souligné Djokovic qui abandonné son titre à l'Open d'Australie dès les quarts de finale et qui s'est arrêté en dem-finale pour son seul autre tournoi de l'année à Dubaï.

Federer et Djokovic ont aussi l'occasion de faire taire ceux qui annoncent la fin de leur domination commune avec Rafael Nadal et Andy Murray sur le tennis masculin.

"J'espère qu'on aura encore 33 matches à jouer ensemble", a lancé Djokovic en forme de clin d'oeil.

L'échange d'amabilités sincères cessera dimanche vers 14h00 locales (21h00 GMT). C'est le prix à payer pour remporter cette 9e finale les opposant et se départager après quatre titres pour chacun.

La finale dames opposera à partir de 12h00 (19h00 GMT) la Polonaise Agnieszka Radwanska à l'Italienne Flavia Pennetta, tombeuse de la Chinoise Li Na en demi-finale.

jr/jr

PLUS:hp