NOUVELLES

Ukraine/sanctions: l'UE prépare une liste d'une trentaine de personnes

14/03/2014 11:42 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

L'UE se dirige vers des sanctions contre un nombre "limité" mais "politiquement significatif" d'une trentaine de personnalités jugées responsables de l'intervention russe en Ukraine, a-t-on appris vendredi de sources européennes.

"La liste devrait être limitée mais politiquement significative pour envoyer un message clair", a indiqué une source. Elle comprendra "25 à 30 noms", selon une autre source.

Il n'y aura "pas de membres du gouvernement russe", a précisé cette source en soulignant qu'il "serait difficile" de sanctionner des personnes avec lesquelles on essaie de négocier une solution politique.

"Il y aura des parlementaires, des membres des instances de sécurité, un haut responsable du ministère de la Défense, mais pas le ministre" de la Défense.

La liste des Russes n'est pas encore définie et il y aura aussi des Ukrainiens, probablement des responsables pro-russes de Crimée.

"On attend les résultats de l'entretien" entre les chefs de la diplomatie américaine John Kerry et russe Sergueï Lavrov, a indiqué une source.

Les Etats-Unis et l'UE se préparent à annoncer une série de sanctions en l'absence de mesures de "désescalade" en Crimée, sous forme d'interdiction de visas et de gel des avoirs.

L'UE a prévenu la semaine dernière que si la Russie continuait à déstabiliser l'Ukraine, elle s'exposerait à des sanctions plus graves, notamment dans le domaine économique.

Les ministres européens des Affaires étrangères se réunissent lundi à Bruxelles, au lendemain du référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie.

"L'idée est de viser des personnes ayant une responsabilité directe dans les menaces à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a expliqué une source. "Nous sommes certains que la Russie est préoccupée" par la perspective des sanctions, a estimé une autre.

Citant des diplomates à Washington et Bruxelles, le journal allemand Bild a évoqué les noms du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, du chef des services secrets, Alexandre Bortnikov, ainsi que des patrons des géants gazier et pétrolier Gazprom et Rosneft, Alexeï Miller et Igor Setchine.

bur-jlb/aje/fw

PLUS:hp