NOUVELLES

Ukraine: "Pas de vision commune" entre Washington et Moscou (Lavrov)

14/03/2014 11:56 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Etats-Unis et Russie n'ont pas de "vision commune" sur la situation en Ukraine, a estimé vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ajoutant que Moscou allait "respecter" le résultat du référendum de dimanche sur le rattachement de la Crimée à la Russie.

"Nous n'avons pas de vision commune" sur l'Ukraine, même si "le dialogue a été vraiment constructif", a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse organisée après un entretien de plusieurs heures avec son homologue américain John Kerry à Londres.

Il a aussi signifié que Moscou allait respecter "le souhait des habitants de la Crimée", après le référendum de dimanche.

A une question relative aux incidents jeudi à Donetsk (est de l'Ukraine), M. Lavrov a assuré que Moscou "n'a pas et ne peut avoir le projet d'envahir le sud-est de l'Ukraine au prétexte que les droits des Russes, Hongrois, Bulgares et Ukrainiens doivent être protégés".

Ces déclarations semblent minimiser la portée des menaces voilées d'intervention formulées quelques heures plus tôt par son ministère à Moscou, alors que la Russie a lancé de vastes manoeuvres militaires près de la frontière est de l'Ukraine.

M. Lavrov a par ailleurs affirmé que son homologue américain n'avait "pas menacé la Russie" d'éventuelles sanctions, ajoutant que les "partenaires" de la Russie "savaient pertinemment qu'elles seraient contreproductives".

M. Lavrov a aussi insisté sur l'enjeu aux yeux de Moscou: "la Crimée a beaucoup plus d'importance pour la Russie que n'en ont les Malouines pour le Royaume-Uni ou les Comores pour la France", a-t-il fait valoir.

Il s'agissait de la quatrième rencontre entre les deux hommes depuis le 5 mars.

Signe du fossé qui sépare Américains et Russes sur l'Ukraine, les deux ministres ont tenu des conférences de presse séparées vendredi. Après M. Lavrov, M. Kerry s'est exprimé devant la presse à Londres dans l'après-midi.

Contrastant avec les divergences affichées par les deux hommes, le ministère russe des Affaires étrangères a publié sur son compte Twitter une série de photos des deux ministres, prises dans le parc de la résidence américaine.

On y voit les deux dirigeants à portée d'un ballon de football avec la légende humoristique "Mi-temps terminé, le match reprend"; marchant mains dans les poches sur la pelouse; ou assis côte-à-côte sur un banc au milieu des jonquilles.

Depuis fin février et la chute du président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch, Moscou contrôle la Crimée, sur la mer Noire.

Les habitants de la péninsule ukrainienne de Crimée sont appelés dimanche à se prononcer lors d'un référendum sur le rattachement ou non de leur région à la Russie. Ce scrutin est considéré comme illégal par Kiev et l'Occident.

bed-alm-dh/ih

PLUS:hp