NOUVELLES

Saut Hermès: le prestige du Grand Palais concurrencé par les dollars de Doha

14/03/2014 09:40 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

La 5e édition du Saut Hermès, concours de saut d'obstacles prestigieux par la rencontre d'une marque de luxe et d'un lieu d'exception, le Grand Palais à Paris, doit compter ce week-end avec la concurrence du Qatar.

Quand le Grand Prix parisien offre dimanche une dotation de 400.000 euros, Doha dispose ce samedi d'une mise de 650.000 euros pour son épreuve-phare.

Dans ce contexte, le champion olympique suisse Steve Guerdat et l'Allemand Ludger Beerbaum, dernier vainqueur à Paris, ont opté pour le Golfe, avec leurs chevaux de tête.

Sur le plan sportif, le plateau parisien est donc moins relevé que l'an dernier, avec en prime cette année l'absence des cavaliers américains.

En 2013, la crème des cavaliers US avait fait escale dans la Ville-lumière, sur la route des finales de la Coupe du monde indoor de Göteborg, en Suède. Mais cette année, les finales 2014 ayant lieu dans cinq semaines à Lyon, les Nord-Américains se préparent encore à domicile. Résultat: Reed Kessler, 20 ans et plus jeune cavalière de l'histoire à avoir participé aux jeux Olympiques, à Londres en 2012, est l'unique représentante du Nouveau-Monde cette fois.

Malgré ces aléas, le Saut Hermès a désormais une place bien à lui dans le calendrier international, pour la 5e édition d'une épreuve relancée en 2010, quand le célèbre sellier avait renoué avec le faste de compétitions disputées annuellement sous la verrière du Grand Palais jusqu'en 1957.

Le chef de piste allemand Frank Rothenberger, qui officie notamment à Aix-la-Chapelle, et l'ancien cavalier international Michel Robert, conseiller sportif du concours, ont l'expertise pour concocter des parcours haut de gamme.

Il s'agira donc d'une excellente répétition avant Lyon, en particulier pour les Français Patrice Delaveau, Kevin Staut et Roger-Yves Bost. Même si ce dernier ne montera pas, à deux pas des Champs-Elysées, sa jument Myrtille Paulois, sur laquelle il avait décroché l'été dernier le titre continental à Herning, au Danemark.

A l'exception de Beerbaum, on retrouvera aussi les meilleurs Allemands, dont le très fin Marcus Ehning, lauréat de l'édition inaugurale du Saut Hermès, en 2010.

Ce CSI 5 étoiles fait aussi la part belle aux jeunes, avec trois épreuves qui leur sont consacrées au fil des trois jours. Sans oublier l'originale compétition mixte (amazone-cavalier) du samedi, regroupant dix couples.

Le programme:

Samedi: Le Saut Hermès (épreuve par duos amazone-cavalier - 16h00/15h00 GMT)

Dimanche 16 mars: Grand Prix (barème A, avec barrage, obstacles de 1,60 m - 15h45/14h45 GMT)

asc/ol/jcp

PLUS:hp