NOUVELLES

Nigeria - Le club d'El Kanemi ne joue plus à domicile, par crainte de Boko Haram

14/03/2014 10:52 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Le club nigérian d'El Kanemi ne jouera plus jusqu'à nouvel ordre à domicile, à Maiduguri, en raison de la recrudescence d'attaques meurtrières par le groupe islamiste armé Boko Haram dans cette région du nord-est du pays, a annoncé vendredi la fédération de football à Abuja.

Le match de championnat prévu samedi à Maiduguri contre les Abia Warriors a été reporté, à la demande du club visiteur, pour raisons de sécurité.

"Nous sommes contraints à suspendre jusqu'à nouvel ordre toutes les rencontres de championnat à Maiduguri en raison des derniers rapports des services de sécurité dans la région", a annoncé un communiqué de la fédération.

L'état d'urgence est en vigueur depuis mai 2013 dans l'Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale, près du Lac Tchad, où les tueurs de Boko Haram ont fait des centaines de victimes ces dernières années. Dans la dernière série d'attaques qu'on leur attribue, début mars, plus de cent personnes ont été tuées à Maiduguri et à Mafa, à 45 km de là.

Les attaques de Boko Haram font régner une situation de guerre avec les autorités depuis quatre ans dans le nord du Nigeria, partie à dominante musulmane de ce pays de 170 millions d'habitants où le Sud est majoritairement chrétien et concentre la richesse pétrolière.

Le conflit a fait des milliers de victimes, tuées par les raids et attentats sanglants de Boko Haram mais également les opérations de l'armée.

Si Maiduguri lui est interdite, El Kanemi jouera ses matches à domicile à Kano, la deuxième ville la plus peuplée du Nigeria, à 500 km de là, mais dans le nord également, a conclu le président du club, Mohammed Zana.

sam/tw/lp/gv/jcp

PLUS:hp