NOUVELLES

Mercedes-Benz en avant comme prévu

14/03/2014 08:54 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Lewis Hamilton a très bien récupéré de sa non performance de la matinée pour obtenir le meilleur chrono de la journée de vendredi à Melbourne.

Les premiers essais libres ont donc permis tel que prévu à l'équipe Mercedes-Benz de se placer en tête, avec ses deux pilotes, elle qui a été la référence des essais d'hiver.

Hamilton a réussi un chrono de 1 minute 29 secondes 625/1000 dans la deuxième séance, après avoir dû faire l'impasse sur la première. Il n'avait même pas fait un tour à cause d'un problème de capteur ayant brutalement coupé le contact sur sa Mercedes-Benz W05.

Fernando Alonso, dans la Ferrari F14T, avait enregistré le temps le plus rapide de la matinée, mais Hamilton l'a amélioré dans l'après-midi de plus de deux secondes.

Alonso a enregistré le troisième chrono de la deuxième séance, derrière l'autre pilote Mercedes-Benz, Nico Rosberg.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a été rassuré sur la comnpétitivité de sa RB10 avec le quatrième temps et le Britannique Jenson Button (McLaren) a fini au 5e rang.

Ont suivi Daniel Ricciardo (Red Bull) et Kimi Raikkonen (Ferrari), qui a tourné en 1:30,898.

.« C'est très encourageant. On a pu faire beaucoup de tours, quasiment l'équivalent d'un Grand Prix, et on avait besoin d'une journée d'essais comme celle-ci. Nous sommes au niveau où nous souhaitions être lors des premiers essais à Jerez [fin janvier] », a réagi Christian Horner, patron de Red Bull, en fin de journée.

Début de week-end difficile pour l'équipe Lotus. Romain Grosjean a enfin pu faire 12 tours dans l'après-midi, après une matinée au garage. Son nouveau coéquipier vénézuélien Pastor Maldonado a joué les spectateurs durant la deuxième séance, sa nouvelle E22 à moteur Renault étant immobilisée dans le garage pendant une heure et demie.

Ces deux séances ont aussi permis aux spectateurs de découvrir le nouveau son des moteurs de F1, beaucoup moins strident que celui des anciens V8 remplacés cette année par des V6 turbo hybrides de 1,6 litre de cylindrée, à double récupération d'énergie (au freinage et à l'échappement).

Les nouveaux moteurs produisent en moyenne 135 décibels à régime maximum (15 000 tours/minute), soit une douzaine de moins que les V8 atmosphériques (147 dB) de la F1 époque 2007-2013, mais ils génèrent 50% de bruit en moins, selon les techniciens.

Une troisième et dernière séance d'essais libres est prévue samedi, mais la rumeur veut que les équipes la boudent, de peur de casser quelque chose d'important avant la séance de qualification. Les pilotes n'ont droit cette saison qu'à 5 moteurs neufs. 

Une qualif légèrement retouchée pour assurer la présence des pilotes dans la troisième manche (Q3). Les pilotes qualifiés pour Q3 ont droit à un train de pneus neuf (uniquement pour cette séance) et à 2 minutes de plus pour aller chercher la pole position.

PLUS:rc