NOUVELLES

Le PQ a tué le Plan Nord, accuse Couillard

14/03/2014 12:41 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Malgré la baisse des prix des métaux, Philippe Couillard souhaite à tout prix relancer le Plan Nord du dernier gouvernement libéral. « Je vais m'en occuper dans les premières minutes des premiers jours de mon mandat de premier ministre », promet-il.

En Abitibi vendredi, le chef du Parti libéral a présenté une nouvelle version du Plan Nord, le Plan Nord +. Il a déploré avec vigueur la « gaffe » qu'a faite le Parti québécois en laissant de côté plusieurs pans du projet de Jean Charest, si bien qu'on parle maintenant d'un « Plan mort », dit-il.

Selon lui, ce n'est pas la baisse des prix des métaux qui a tué le Plan Nord, « c'est l'arrivée du Parti québécois au pouvoir ». Si le PQ avait maintenu le Plan Nord dans son intégralité, « on serait quand même capable de tirer notre épingle du jeu malgré le cycle des métaux actuellement ».

Le chef du PLQ a la certitude que le cycle des prix des métaux va remonter « parce que toutes les grandes villes du Nord ont besoin de réparer leurs infrastructures, parce que la haute technologie augmente la demande en terre rare ».

« La gaffe monumentale, c'est justement d'avoir ajouté à l'instabilité des prix des métaux l'incertitude politique et un climat négatif par rapport aux investisseurs, dit Philippe Couillard. C'est ça qu'il ne fallait pas faire, c'est ça qu'on va réparer ».

Le Plan Nord + du PLQ réitère notamment la volonté de créer la Société du Plan Nord en y intégrant un bureau d'approvisionnement pour faire connaître aux entreprises de toute la province les besoins en fourniture et en équipement afin d'associer le Sud au développement du Nord.

PLUS:rc