NOUVELLES

L'économie russe pâtit déjà des tensions autour de l'Ukraine (Koudrine)

14/03/2014 07:57 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

L'ex-ministre russe des Finances Alexeï Koudrine, très respecté des milieux d'affaires internationaux, a averti que l'économie russe pâtissait déjà des conséquences des tensions autour de l'Ukraine, avant même que des sanctions aient été imposées à la Russie.

"Je peux déjà le dire avec certitude: les robinets des crédits pour la Russie sont en train d'être fermés", a-t-il déclaré dans des propos publiés vendredi sur son site internet.

"Les crédits contractés par nos entreprises à l'étranger s'élèvent à 700 milliards de dollars actuellement. Aujourd'hui, cela commence à se réduire du fait que de nombreuses lignes de crédit seront supprimées, certains projets communs vont être stoppés, et cela a même déjà commencé", a-t-il expliqué.

Il a aussi averti que la croissance en Russie, déjà chancelante, risquait d'être réduite à zéro cette année.

"Je pense que dans ces circonstances, (la croissance) sera inférieure à 1%. On aura peut-être même une croissance nulle du PIB cette année", a dit l'ex-ministre, sorti du gouvernement fin 2011.

Si les Occidentaux imposent de sévères sanctions à la Russie, la fuite de capitaux devrait s'accélérer et atteindre 50 milliards de dollars au cours du premier semestre de l'année, selon M. Koudrine.

edy/lpt/ml

PLUS:hp