NOUVELLES

L'Autriche se prépare à extrader un oligarque ukrainien (tribunal)

14/03/2014 01:50 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

L'Autriche a lancé une procédure d'extradition de l'oligarque ukrainien Dmytro Firtach vers les Etats-Unis, a annoncé vendredi un tribunal.

Les autorités judiciaires ont indiqué que M. Firtach, un proche du clan du président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch, avait été placé en détention, premier pas avant sa possible extradition vers les Etats-Unis où il est accusé de corruption et de formation d'une organisation criminelle.

M. Firtach, qui a été interpellé à Vienne mercredi soir, "a fait appel de la décision" de détention du tribunal, a fait savoir le tribunal dans un communiqué.

La caution pour sa remise en liberté a été fixée à 125 millions d'euros, et s'il est libéré, le milliardaire, âgé de 48 ans, devra rester en Autriche.

Les procureurs américains ont souligné que l'arrestation et la demande d'extradition interviennent après plusieurs années d'enquête du FBI sur "un complot de corruption internationale présumé".

"L'arrestation de Firtach n'est pas liée aux récents événements en Ukraine", a déclaré le bureau du procureur à Chicago dans un communiqué.

Le tribunal décidera de l'extradition de M. Firtash lorsque tous les documents soumis par les autorités américaines auront été présentés et étudiés, a indiqué le juge Andreas Hautz.

M. Firtash a fait appel, affirmant que le tribunal n'était pas compétent pour décider de son extradition. Cet appel sera examiné par un tribunal supérieur.

Quatorzième fortune de l'Ukraine, selon le magazine Forbes Ukraine, Dmytro Firtach est à la tête d'une fortune de 673 millions de dollars (près de 500 millions d'euros), grâce à ses activités dans le secteur du gaz.

Via le groupe Rosukrenergo, entreprise mixte avec le géant semi-public russe Gazprom, il s'est enrichi dans l'exportation du gaz russe et turkmène en Ukraine. De nombreux experts et responsables politiques ukrainiens ont dénoncé l'absence de transparence et la corruption de ce groupe.

Pendant son passage à la tête du gouvernement ukrainien entre 2007 et 2010, Ioulia Timochenko avait mené une bataille féroce contre l'oligarque et ses activités.

Les oligarques ukrainiens ont été la cible de sanctions décidées par l'Union européenne, gelant pour fraude les avoirs de M. Ianoukovitch, de l'ex-Premier ministre Mykola Azarov et de 16 anciens ministres, hommes d'affaires et de responsables des forces de l'ordre ukrainiens.

stu/fc/ih

PLUS:hp