NOUVELLES

L'absentéisme élevé chez les chauffeurs du RTC

14/03/2014 04:42 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Les chauffeurs du Réseau de transport de la Capitale (RTC) se sont absentés en moyenne près de 20 jours pour maladie ou raisons personnelles en 2013, une hausse de près de 15 % par rapport à 2011, selon des données obtenues par Radio-Canada en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

En 2013, les quelque 937 chauffeurs ont cumulé 147 163 heures d'absence, ce qui correspond à une moyenne d'environ 19,6 jours manqués par personne.

Ces absences comprennent les maladies ponctuelles, les absences en maladie court ou long terme, les rendez-vous médicaux, les accidents de travail, les absences pour raisons personnelles et les retards.

Les données montrent également une hausse d'environ 14,5 % des journées d'absentéisme. En 2011, un peu plus de 900 chauffeurs avaient accumulé 128 510 heures d'absence, ce qui correspond à une moyenne annuelle de 17,7 jours d'absence par chauffeur.

« Quand on se compare avec d'autres sociétés, d'autres entreprises qui ont des chauffeurs d'autobus urbains, on n'est pas exceptionnellement haut. On est dans les mêmes proportions, autour de 9,25 % de taux d'absentéisme chez les chauffeurs », explique la porte-parole du RTC Julie Drolet.

La direction note par ailleurs une baisse du taux d'absentéisme de ses chauffeurs de 25 % depuis 2005. « On travaille en prévention pour garder les gens au travail le plus longtemps possible et pour les ramener le plus vite possible », ajoute Julie Drolet.

Les chiffres ont surpris les chauffeurs rencontrés sur la route par Radio-Canada, qui disaient s'absenter pour des raisons de santé deux, trois ou cinq jours par année tout au plus. Ils ont une banque annuelle de six jours de congé de maladie.

Selon la porte-parole du RTC, les maux de dos fréquents et certains horaires atypiques peuvent expliquer un absentéisme plus élevé que dans d'autres secteurs d'activités. 

Le président du syndicat des chauffeurs du RTC, Jean-Pierre Dion, ne doute pas du professionalisme de ses membres.

PLUS:rc