NOUVELLES

Élections 2014 :Le Québec doit s'enrichir avant de négocier avec Ottawa selon la CAQ

14/03/2014 04:20 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT
PC

Pour avoir du pouvoir face à Ottawa et régler la question constitutionnelle - que ce soit pour signer la constitution ou pour faire un référendum -, il faut d'abord s'enrichir, a déclaré François Legault en conférence de presse vendredi, à Saint-Constant en Montérégie.

Jugeant que le Parti québécois et le Parti libéral font fausse route en débattant de la question constitutionnelle dans la présente campagne, le chef de la Coalition avenir Québec dit que sa priorité à lui, pour l'instant, c'est que le Québec devienne aussi riche que le reste du Canada.

« Il faut d'abord atteindre la péréquation zéro », dit M. Legault.

Dans 10 ou 15 ans, dit-il, si le Québec atteint l'objectif de ne rien tirer de la péréquation, alors il aura « le gros bout du bâton » soit pour négocier la signature de la constitution canadienne, soit pour tenir un nouveau référendum sur la souveraineté. « Mais on n'est pas là. Actuellement on a le petit, petit bout du bâton lorsqu'on négocie avec Ottawa ».

Le chef de la CAQ dit que présentement, il est « gêné d'être 20 % plus pauvre que le reste du Canada ».

Innover sur la Rive-Sud

Dans le cadre de son projet pour développer une vallée de l'innovation dans la vallée du Saint-Laurent, la Coalition avenir Québec a annoncé vendredi qu'elle s'engageait à créer à l'intersection de l'autoroute 15 et de l'autoroute 30, à Delson, l'une des dix zones d'innovation qu'elle projette de mettre en place.

Le candidat de la CAQ dans La Prairie, Stéphane LeBouyonnec, affirme que le Parc industriel de Delson a la particularité d'avoir 7 millions de pieds carrés non utilisés et le parti se propose de « libérer ce potentiel ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Écosse: un référendum sur l'indépendance