NOUVELLES

Crimée: la Russie appelle l'OSCE à envoyer des observateurs pour le référendum (MAE)

14/03/2014 05:38 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:12 EDT

Moscou a appelé vendredi l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à envoyer des observateurs pour le référendum prévu dimanche sur le rattachement de la région ukrainienne de Crimée à la Russie, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

"Le ministère russe des Affaires étrangères appelle la direction de l'OSCE, les Etats membres du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'Homme (BIDDH) à renoncer à la politique du +deux poids, deux mesures+ et à considérer de manière positive l'invitation des autorités de Crimée à prendre part à l'observation du référendum", indique le ministère dans un communiqué.

Le président en exercice de l'OSCE, Didier Burkhalter, qui est de nationalité suisse, avait estimé mardi que le référendum prévu dimanche en Crimée était "illégal".

Il avait également jugé que les conditions pour une mission d'observation du référendum par l'OSCE n'étaient pas remplies, et affirmé à cet égard qu'une "invitation par l'Etat membre concerné (l'Ukraine, ndlr) constituait une condition préalable à toute activité d'observation".

Le ministère russe des Affaires étrangères s'est dit vendredi "déçu" par ces déclarations de M. Burkhalter.

"Nous regrettons également que la présidence suisse se soit prononcée au sujet du référendum en Crimée mais passe sous silence la question de la légalité du coup d'Etat en Ukraine, du régime actuel à Kiev et des actes de ce dernier", a déclaré le ministère russe.

L'OSCE avait dépêché la semaine dernière en Crimée une cinquantaine d'observateurs civils et militaires, mais ils avaient été refoulés à trois reprises à l'entrée du territoire

uh/edy/pt

PLUS:hp