NOUVELLES

Yémen: trêve et échange de prisonniers entre armée et séparatistes sudistes

13/03/2014 12:17 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

L'armée yéménite et des séparatistes sudistes ont procédé jeudi à un échange de prisonniers à Daleh et se sont mis d'accord sur une trêve dans cette ville du sud du Yémen, théâtre de violences répétées.

Des dignitaires de Daleh ont remis 30 soldats qui étaient détenus par la frange séparatiste du Mouvement sudiste à un émissaire présidentiel, a déclaré à l'AFP un responsable militaire.

Les autorités ont libéré en échange 37 séparatistes, a-t-il ajouté en affirmant que les "deux parties se sont mises d'accord sur une trêve et des mesures de normalisation dans la ville" paralysée depuis trois mois en raison de violences intermittentes.

Des membres du Mouvement sudiste ont précisé que les mesures consistent notamment à démanteler de barricades dressées dans la ville par des séparatistes et des positions militaires installées par l'armée.

Les Nations unies, alarmées par la situation à Daleh, tentent d'envoyer une mission dans la ville. Mais les autorités ont indiqué il y a une semaine à une délégation de l'organisation qu'elle ne pouvait y accéder pour des raisons de sécurité.

La délégation de dix personnes, représentant différents programmes de l'ONU se trouve en attente à Aden, principale ville du sud du pays.

Un responsable de l'ONU avait prévenu le 6 mars que tout retard dans l'acheminement d'aides humanitaires aurait des effets sur les civils pris dans les violences provoquées par les affrontements entre l'armée et indépendantistes sudistes.

Selon lui, 45.000 civils répartis sur 20 villages autour de Daleh ont besoin d'une assistance humanitaire urgente.

Bastion des séparatistes sudistes, Daleh, au nord d'Aden, a connu de nombreuses pertes civiles lors d'affrontements entre séparatistes et soldats.

Le 18 février, sept militaires, trois civils et trois séparatistes ont été tués dans un accrochage dans la ville. Fin décembre, 19 civils avaient été tués par des tirs de l'armée contre une tente funéraire à Daleh.

faw/mh/tp

PLUS:hp