NOUVELLES

Vol MH370: un navire américain en route pour le détroit de Malacca

13/03/2014 01:40 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Un des deux navires de la marine américaine qui participent aux recherches pour retrouver le Boeing de Malaysia Airlines disparu va quitter le Golfe de Thaïlande pour se diriger vers le détroit de Malacca, a annoncé un responsable jeudi.

"L'USS Kidd se dirige vers le détroit de Malacca et va effectuer des recherches sur la partie ouest du détroit à la demande du gouvernement malaisien", a expliqué à l'AFP un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Les recherches se concentraient dans un premier temps en mer de Chine méridionale, à l'est de la Malaisie, le long de la route que devait emprunter le vol Kuala Lumpur-Pékin. La dernière position connue de l'avion était située sur cette route initiale.

Mais les autorités ont indiqué que l'avion avait peut-être fait demi-tour et un radar militaire a détecté un objet non identifié tôt samedi matin dans le détroit de Malacca, à l'ouest de la Malaisie.

L'USS Kidd est l'un des deux destroyers américains qui participent aux recherches de l'avion disparu depuis samedi dernier, aux côtés de l'USS Pinckney. Les deux navires étaient jusque-là déployés dans le golfe de Thaïlande, où les Etats-Unis disposent également d'un avion de surveillance P-3C Orion.

Le second destroyer américain, l'USS Pinckney, doit quant à lui rester pour le moment dans le Golfe de Thaïlande même si les responsables américains ne savaient pas s'il continuerait à participer aux recherches après la fin de la semaine.

La Maison Blanche a de son côté déclaré que de nouvelles informations avaient conduit les autorités locales à examiner des zones de recherche plus à l'ouest, jusqu'à l'Océan indien.

"A ce que j'ai compris, au vu de nouvelles informations, qui ne sont d'ailleurs pas forcément concluantes, une nouvelle zone de recherches pourrait être ouverte dans l'Océan indien", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

"Nous nous concertons actuellement avec nos partenaires internationaux pour évaluer les moyens à mettre en place", a-t-il ajouté.

L'avion de Malaysia Airlines transportait 239 personnes et sa disparition reste à l'heure actuelle un mystère.

Les militaires américains avaient précisé mercredi que leurs satellites espions n'avaient détecté aucun signe d'explosion aérienne au moment où le Boeing a disparu des écrans radars, vers 17H30 GMT vendredi, une heure environ après son décollage.

Les recherches couvrent désormais près de 27.000 milles nautiques (près de 90.000 km2, soit quasiment la surface du Portugal). Douze pays, dont les Etats-Unis, la Chine et le Japon, participent aux opérations qui mobilisent pas moins de 42 navires et 39 avions.

ddl/bdx/mdm

PLUS:hp