NOUVELLES

Ukraine: le Parlement européen veut sanctionner la Russie "dans les plus brefs délais"

13/03/2014 08:27 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Le Parlement européen a réclamé jeudi que l'UE prenne "dans les plus brefs délais" de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, comme un embargo sur les armes et des sanctions économiques, si la situation ne s'apaise pas en Crimée.

Après une première série de mesures décidée la semaine dernière comme la suspension des pourparlers en matière de visas, les eurodéputés estiment qu'en l'absence d'apaisement ou en cas d'annexion de la Crimée, l'Union "devrait prendre dans les plus brefs délais des mesures appropriées telle qu'un embargo sur les armes et les technologies à double usage" civil et militaire.

La résolution, non contraignante, a été adoptée à une large majorité.

Le Parlement réclame également "des restrictions en matière de visas, le gel des avoirs" de certaines personnes "impliquées dans le processus décisionnel lié à l'invasion de l'Ukraine", et des mesures "à l'encontre d'entreprises russes et leurs filiales, en particulier dans le secteur de l'énergie".

Condamnant "fermement l'agression perpétrée par la Russie en envahissant la Crimée", il rappelle qu'un référendum sur la question d'un rattachement de la Crimée à la Russie "sera considéré comme illégitime et illégal".

Les dirigeants européens, lors de leur sommet extraordinaire le 6 mars, s'étaient accordés sur une stratégie en trois étapes, allant jusqu'à des sanctions économiques.

Mercredi, le président de la commission des affaires étrangères de la Douma russe, Alexeï Pouchkov, a prévenu que toute sanction européenne contre la Russie déboucherait sur des mesures réciproques, et pourrait mener à "un gel sans précédent" des contacts politiques, "pire que pendant les années de Guerre froide".

yo/jlb/ia

PLUS:hp