Pauline Marois a pris les choses en main en conférence de presse jeudi matin alors qu'une journaliste s'interrogeait sur ce qu'il adviendrait des contrats de Nurun, une firme informatique propriété de Québecor qui compte pour 14 millions $ de contrats avec le gouvernement, advenant l'élection de Pierre Karl Péladeau.

«Je vais répondre à ça», lance Mme Marois, repoussant légèrement son candidat-vedette alors que celui-ci s'avance pour répondre à la question.

Hahaha. http://www.cliqueduplateau.com/2014/03/13/tasse-toi-m... on Twitpic

«C'est un processus administratif, ce n'est jamais, jamais, une décision politique. Ça ne vient jamais au niveau du gouvernement. Il y a donc une loi qui encadre le tout, il y a des règles et ce sont ces règles qui doivent s'appliquer peu importe les entreprises qui appliquent au gouvernement sur de tels contrats», répondra la chef du PQ.

Geste anodin ou lourd de sens?

Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow...
  • Quelques tweets alors que la candidature de Pierre Karl Péladeau n'était encore qu'une rumeur.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?