NOUVELLES

Meurtre d'un journaliste à Kaboul: la Suède ouvre sa propre enquête

13/03/2014 08:45 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

La Justice suédoise a annoncé jeudi ouvrir sa propre enquête sur le meurtre du journaliste anglo-suédois Nils Horner à Kaboul.

"Une enquête préliminaire est menée par la procureure en chef par intérim au Parquet international de Stockholm, Lise Tamm, avec l'aide de la police judiciaire nationale", a indiqué le parquet dans un communiqué.

Nils Horner, 51 ans, correspondant en Asie pour la radio publique SR, a été tué mardi d'un balle dans la tête en pleine rue à Wazir Akbar Khan, un quartier cossu de la capitale afghane.

Le parquet n'a pas précisé de quelle manière il comptait enquêter.

La procédure est habituelle pour les crimes dont sont victimes les Suédois à l'étranger, et séparée de l'enquête menée par le pays où est commis ce crime, en l'occurrence l'Afghanistan.

Une faction peu connue de la rébellion islamiste afghane, Fidai Mahaz, a revendiqué le meurtre sur internet, accusant la victime d'être "un espion à la solde du MI6".

La police afghane tente de son côté de mettre la main sur deux hommes vus "par plusieurs témoins" en train de fuir la scène de crime, indiquait mercredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur afghan, Sediq Sediqqi.

Le gouvernement suédois a dit vouloir laisser la police afghane faire son travail. "Nous suivons tout ce qui se passe, mais à présent c'est une question du ressort de la police. Nous ne sommes pas impliqués", a expliqué à l'AFP une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lena Tranberg.

hh/amp/ros

PLUS:hp