VIDEO

Élections : le combat publicitaire commence

13/03/2014 01:27 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Trois partis ont mis en ligne leurs premières publicités de la campagne mercredi, un jour avant qu'ils ne puissent commencer à les diffuser à la télévision et à la radio.

La campagne publicitaire du Parti libéral du Québec en vue des élections du 7 avril misera sur la création d'emploi, la santé et l'éducation.

Le PLQ a monté trois vidéos de 15 secondes pour Internet. Ces publicités se déroulent toutes selon le même scénario : elles commencent par une critique du gouvernement Marois, enchaînent sur une proposition libérale et se terminent par une déclaration du chef Philippe Couillard : « Choisissez mon équipe pour qu'ensemble, on s'occupe des vraies affaires ». Il est alors entouré de certains de ses candidats les plus connus, comme Yves Bolduc (Jean-Talon), Julie Boulet (Laviolette), Marguerite Blais (Saint-Henri-Sainte-Anne) et Gaétan Barrette (La Pinière).

Les promesses de création d'emplois, de réduction de la bureaucratie en santé et au ministère de l'Éducation sont au coeur de l'offensive publicitaire.

)

PQ: une femme déterminée

La publicité de 30 secondes mise en ligne en soirée mercredi par le Parti québécois montre la chef Pauline Marois, qui marche en regardant droit devant elle.

En voix hors-champ, on l'entend dresser la liste des objectifs du PQ, comme «  gérer de façon responsable  », «  soutenir nos entreprises  » et «  agir comme un peuple  », pour rendre le «  Québec plus fort  ».

« Mon équipe et moi sommes déterminés à tout mettre en place pour un Québec plus fort », dit-elle en conclusion, en regardant la caméra.

)

Québec solidaire par l'humour

Québec solidaire a également lancé une publicité sur Internet.

Il s'agit d'une parodie de service après-vente, où préposé reçoit des appels d'électeurs qui se plaignent de ne pas avoir reçu ce qu'ils avaient « commandé »: soit un gouvernement péquiste qui ne contient pas la souveraineté, le respect de l'environnement ou les programmes sociaux promis en 2012.

« J'ai acheté un gouvernement péquiste il y a deux ans, et je crois qu'il ne marche pas » dit une jeune femme. « Dans les annonces, ça disait que ça venait avec des programmes sociaux, mais dans la boîte, tout ce que je trouve, c'est des coupures à l'assurance sociale, des indexations de frais de scolarité et des taxes santé. »

« Bien là, il ne faut pas croire tout ce qu'on voit à la télé », répond le commis.

)

La Coalition avenir Québec présentera sa campagne publicitaire jeudi.

PLUS:rcvideo