NOUVELLES

Japon - Racisme: les Red Diamonds d'Urawa contraints au huis clos

13/03/2014 08:37 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Les Red Diamonds d'Urawa, 5 fois champions du Japon et actuels 9e au classement, ont été condamnés jeudi à jouer à huis clos leur prochain match à domicile, après le déploiement d'une banderole affichant "Japonais seulement" par leurs supporteurs.

L'image de la grande banderole, rédigée en anglais, a largement circulé sur les réseaux sociaux. Selon les spécialistes du football local, elle visait l'attaquant Tadanari Lee, nouvelle recrue du club, de nationalité japonaise mais d'origine sud-coréenne.

Trois supporteurs soupçonnés d'avoir déployé la banderole ont été interdits de stade sine die, a indiqué la direction d'Urawa, qui jouera donc son matche de championnat du 23 mars, devant Shimizu S-Pulse, devant des tribunes vides dans son stade de 65.000 places.

"L'impact social a été plus sérieux que personne ne l'aurait imaginé, et il est clair que cela a nui fortement à l'image de marque du Championnat du Japon et de l'ensemble du football japonais", a commenté le président de la ligue japonaise, Mitsuru Murai.

Les Red Diamonds, champions d'Asie 2007, portent "une grande responsabilité", a-t-il ajouté, car ils ont déjà été sanctionnés dans le passé pour des chants racistes dans les tribunes.

oh/pb/gv/chc

PLUS:hp