NOUVELLES

Crimée: l'extrême-droite autrichienne n'ira pas "observer" le référendum

13/03/2014 06:30 EDT | Actualisé 13/05/2014 05:12 EDT

Le parti autrichien FPÖ a décliné jeudi l'invitation d'une ONG pro-russe d'aller, avec d'autres formations européennes d'extrême-droite, "observer" le déroulement du référendum prévu dimanche en Crimée sur le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

"Nous avons reçu une invitation, mais nous n'irons pas", a répondu à l'AFP, sans justifier cette décision, un membre du parti souhaitant conserver l'anonymat.

Le FPÖ, le Front national (FN) français, le Vlaams Belang belge et le PVV néerlandais ont été invités en Crimée par l'ONG Eurasian Observatory for Democracy and Elections (EODE), dont le siège se trouve à Moscou, avait-on appris mercredi de sources parlementaires au Parlement européen.

La présidente du FN, Marine Le Pen, avait confirmé l'invitation, qu'elle avait jugée "pas choquante" et "assez banale". Le FN n'a pas encore indiqué s'il enverrait des représentants en Crimée.

A trois jours de la consultation sur l'avenir de la péninsule où vivent deux millions de personnes, dont des minorités tatare et ukrainophone, rien ne semblait en mesure d'enrayer son glissement dans le giron russe.

Les dirigeants des pays occidentaux du G7 ont averti mercredi qu'un référendum n'aurait "aucune valeur juridique", et qu'ils n'en "reconnaîtraient pas le résultat".

stu/cs/ilp/ia

PLUS:hp