NOUVELLES

Série de frappes aériennes israéliennes sur Gaza (témoins palestiniens)

12/03/2014 04:22 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

L'armée de l'air israélienne bombardait mercredi soir plusieurs sites dans la bande de Gaza, après une attaque massive de roquettes du mouvement radical palestinien Jihad islamique, ont rapporté des témoins.

Les premières informations ne font pas état de victimes des bombardements israéliens, selon un porte-parole des services d'urgences de Gaza, Achraf al-Qoudra.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a affirmé avoir visé "29 sites terroristes" dans la bande de Gaza, gouverné par le mouvement islamiste Hamas, et touché ses cibles.

"Ces représailles ont été promptes et précises. Nous avons ciblé les infrastructures qui servent aux terroristes pour s'entraîner, pour planifier et lancer leurs attaques hideuses", a commenté un porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Selon les témoins, dont un photographe de l'AFP, l'aviation israélienne a procédé à des raids sur le sud et le nord du territoire palestinien. Les frappes ont visé des camps d'entraînement des Brigades Al-Qods, la branche militaire du Jihad islamique, et des Brigades Ezzedine Al-Qassam, le bras armé du Hamas, ont précisé des sources locales.

Les activistes du Hamas, y compris les combattants de sa branche armée, avaient évacué dans la soirée toutes leurs bases, selon des sources de sécurité locales.

Le groupe radical palestinien Jihad islamique a tiré mercredi des dizaines de roquettes sur Israël en représailles après la mort de trois de ses combattants dans un raid israélien, le Premier ministre israélien menaçant d'une riposte ferme à cette salve.

Il s'agit de "la plus grande attaque contre Israël depuis l'opération Pilier de défense" (14-21 novembre 2012) dans le territoire palestinien, a souligné l'armée israélienne.

L'armée a précisé que 41 roquettes avaient touché Israël mercredi, dont cinq dans des zones habitées. Trois roquettes ont été interceptées par le système de défense antimissiles Iron Dome, selon son communiqué.

Ces attaques n'ont pas fait de victime.

my-agr/fc

PLUS:hp