NOUVELLES

Ferrari se méfie, peut-être un podium

12/03/2014 12:02 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Ferrari veut démarrer cette saison 2014 du bon pied, en profitant de l'incertitude liée aux changements techniques et des soucis de Red Bull.

Les deux pilotes de l'équipe croient que le travail effectué durant l'hiver leur permettra de marquer des points en Australie. 

Les essais d'hiver ont montré que la Ferrari F14T était fiable, mais elle a manqué un peu de mordant. De l'avis de Kimi Raikkkonen, Ferrari n'est pas au niveau de Mercedes-Benz, la référence de ce début de saison. 

« Il est difficile de dire si Ferrari peut gagner, a expliqué le pilote finlandais en conférence de presse mercredi. C'est le but, mais il y a tellement d'inconnues à venir ce week-end. Peut-être que nous n'avons pas réalisé les meilleurs essais possibles, mais je pense que nous avons réalisé la plupart des choses que nous avions au programme.

« Nous devons voir comment nous commencerons ce week-end, et nous devons essayer de terminer la course. Espérons que, quelle que soit la situation, nous serons en mesure de nous battre pour le podium dimanche », a dit le Finlandais.

Fernando Alonso ne sait pas trop où se situera Ferrari en Australie. Il se méfie des résultats et des constatations des essais d'hiver.

« C'est probablement une course en aveugle pour tout le monde, pour ce qui est des performances, a expliqué Alonso. La première course est un peu moins représentative. Mais je préfère commencer dans le bon sens plutôt que de devoir rattraper les autres par la suite.

« Mercedes-Benz semble solide, comme nous l'avons vu lors des essais d'hiver. Nous attendons maintenant de voir ce qu'il en est en réalité, prévient-il, prudent. C'est la même chose avec Red Bull. Beaucoup parlent de leurs problèmes, mais peut-être qu'ils seront devant dès la première course. »

Les vérités de Red Bull

Le nouvel équipier de Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo, est un homme occupé cette semaine. Il est le seul pilote australien inscrit au championnat après le départ de Mark Webber.

Ses premiers pas dans l'équipe Red Bull, depuis son transfert de Toro Rosso, ont été pénibles en raison des soucis que la RB10 a connus cet hiver. 

« Depuis les essais d'hiver, beaucoup de choses ont été accomplies à l'usine, et je suis convaincu que nous avons fait des progrès, a dit Ricciardo. J'espère que nous allons surprendre quelques personnes. Mais c'est vrai que nous ne connaissons pas le retard que nous avons sur les autres. Nous le saurons vendredi en piste. »

« Les soucis que nous avons eux permettent de revoir les attentes à la baisse, a précisé l'Australien. Ce n'est pas plus mal, car je dois déjà relever le défi d'être à la hauteur de mon coéquipier », a-t-il conclu sagement. 

PLUS:rc