NOUVELLES

Colombie : grève contre la violence à Buenaventura, principal port du Pacifique

12/03/2014 03:42 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT

Les habitants de Buenaventura, principal port de la côte pacifique colombienne, ont interrompu leurs activités mercredi pour protester contre une recrudescence de la violence qui a déjà fait 54 victimes depuis janvier.

"Toute l'activité commerciale de Buenaventura est à l'arrêt à cause de l'insécurité, des disparitions, des affrontements entre gangs et de l'insuffisance des services de base", a annoncé à l'AFP le président de la Chambre de commerce locale Alexander Micolta.

Situé à environ 550 km à l'ouest de Bogota, le port de Buenaventura, qui compte environ 350.000 habitants, est régulièrement le théâtre d'affrontement entre les guérillas d'extrême gauche comme celle des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) et les bandes criminelles qui se disputent depuis des décennies ce territoire stratégique pour l'acheminement de la cocaïne, dont la Colombie est l'un des premiers pays producteurs au monde

La semaine dernière, le président colombien Juan Manuel Santos avait annoncé le renforcement de la sécurité dans la ville, où 54 homicides ont déjà été répertoriés en 2014.

Mercredi, les rues de cette ville portuaire d'ordinaire animée étaient quasiment désertes et la plupart des commerces demeuraient portes closes, a rapporté Humberto Hurtado, représentant local de la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT).

Avec la dégradation récente des conditions de sécurité dans la ville, M. Micolta a estimé que l'activité économique à Buenaventura avait chuté de 30%. Selon lui, une bonne part des commerçants ferment désormais bien avant la tombée de la nuit.

Selon la Chambre de commerce, les vendeurs ambulants de Buenaventura ne sont pas épargnés par les extorsions des bandes armées, qui leur promettent la sécurité en échange d'un impôt qui grève substantiellement leurs revenus.

En 2013, Buenaventura a enregistré un taux d'homicide de 49,6 morts pour 100.000 habitants, dépassant largement la moyenne colombienne de 31/100.000, selon des données du Défenseur du peuple (médiateur).

an/vel/ag/hdz/ai

PLUS:hp