NOUVELLES

Boeing disparu : les internautes appelés à la rescousse

12/03/2014 11:58 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this photo released by Malaysian Maritime Enforcement Agency, a patrol vessel of Malaysian Maritime Enforcement Agency searches for the missing Malaysia Airlines plane off Tok Bali Beach in Kelantan, Malaysia, Sunday, March 9, 2014. Military radar indicates that the missing Boeing 777 jet may have turned back, Malaysia?s air force chief said Sunday as scores of ships and aircraft from across Asia resumed a hunt for the plane and its 239 passengers. (AP Photo/Malaysian Maritime Enforcement Agency)

Une firme du Colorado propose aux internautes de participer aux recherches pour tenter de retrouver le Boeing 777 de la Malaysian Airlines, disparu depuis samedi.

Il s'agit de Digital Globe, opérateur de satellites spécialisé en imagerie spatiale et en observation de la Terre.

L'entreprise met à la disposition des internautes, via la plateforme participative Tomnod, des images satellites que ceux-ci sont invités à scruter à la recherche de traces qui pourraient ressembler à une traînée de carburant, à des débris de l'appareil, à un radeau de sauvetage, ou à tout autre élément qui pourrait faire progresser les recherches.

Pour chaque image satellite, les zones de recherche sont divisées en blocs, sur une grille quadrillée. Si les internautes repèrent des indices qu'ils jugent dignes de mention, ils peuvent en marquer l'emplacement sur l'image.

L'initiative semble toutefois victime de son succès. Le site Tomnod a publié un billet dans lequel il indique qu'en raison de la participation sans précédent des internautes, les serveurs ont du mal à répondre à la demande. Les responsables du site disent travailler à augmenter la capacité de leurs serveurs. 

Des satellites internationaux mis à contribution

Par ailleurs, à l'initiative de la Chine, le dispositif de la Charte internationale « Espace et catastrophes majeures » a été activé. Cette dernière regroupe les agences spatiales, météorologiques, aéronautiques et géologiques d'une quinzaine de pays. Elle permet d'unifier et l'acquisition et la livraison des images satellites de ces agences dans les cas de catastrophes d'origine naturelle ou humaine.

Lancé en octobre 2000 par les agences spatiales européenne (ESA) et française (CNES), ce dispositif a notamment été utilisé lors du passage du typhon Haiyan, aux Philippines, à la fin 2013, et lors du séisme de janvier 2010, en Haïti.

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight