NOUVELLES
10/03/2014 02:31 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Affaire Dziekansk: le policier de la GRC accusé de parjure plaide non coupable

CP

VANCOUVER - L'agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui a atteint Robert Dziekanski d'une décharge de pistolet à impulsion électrique le soir où l'immigrant polonais est mort à l'aéroport de Vancouver a plaidé non coupable, lundi, à l'ouverture de son procès pour parjure.

Kwesi Millington a été accusé, tout comme trois de ses collègues, d'avoir menti lors d'une enquête publique qui s'est penchée sur les circonstances du décès de M. Dziekanski, en 2007.

Millington est accusé d'avoir menti lorsqu'il a raconté ce qui s'était passé, et lorsqu'il a expliqué les divergences apparentes entre ses notes sur l'événement — qu'il a décrites aux enquêteurs — et ce qui peut être vu sur une vidéo amateur du drame.

Au début de l'audience, Millington est demeuré debout pendant la lecture de l'acte d'accusation, et a répondu avec un plaidoyer de non-culpabilité.

Un autre policier de la GRC accusé de parjure dans cette affaire, l'agent Bill Bentley, a été acquitté l'an dernier. Le tribunal a conclu que la Couronne n'avait pas réussi à prouver que l'agent avait menti lors de l'enquête, ou que les policiers fédéraux avaient fabriqué une version commune des événements.