POLITIQUE
07/03/2014 02:56 EST | Actualisé 07/03/2014 03:08 EST

Élections 2014: 10 circonscriptions à surveiller le 7 avril dans l'Est du Québec

ASSOCIATED PRESS
A voter marks her ballot at the Bowen Center in Pontiac, Mich., Tuesday, Aug. 7, 2012. Michigan voters will choose the Republican who will take on Democratic U.S. Sen. Debbie Stabenow in November and deciding several key congressional primary races, including challenges that could lead to one or both of the state's black congressmen losing their jobs. (AP Photo/Carlos Osorio)

Voici les 10 principales circonscriptions à surveiller le soir du 7 avril dans l'Est du Québec.

Roberval: Philippe Couillard a choisi de se présenter dans la région qu'il habite et il doit donc renverser la majorité de 5 912 voix obtenues par le péquiste Denis Trottier en 2012. Les libéraux affirment que Roberval est une circonscription qui «swing» lors des élections. La dernière victoire libérale y remonte toutefois à 2003. C'est le 4e comté de Philippe Couillard après Mont-Royal, Jean-Talon et Outremont, des comtés beaucoup plus faciles.

Bonaventure: Nathalie Normandeau régnait sur ce comté rouge, mais en 2012 le péquiste Sylvain Roy l'a remporté par 3 144 voix. Avant les élections, le gouvernement y a annoncé un projet de cimenterie de 1 milliard$ basé sur une large contribution publique. Pauline Marois a fait un lien direct entre cet investissement public et le résultat du vote. On lui a reproché de vouloir acheter le vote.

Dans la région de Québec

La grande inconnue demeure le vote caquiste, va-t-il se maintenir ou se fragmenter?

Jean-Lesage: Le député libéral André Drolet s'est fait chauffer la dernière fois par le PQ et la CAQ, le péquiste Pierre Châteauvert terminant deuxième par 651 voix. Châteauvert est de nouveau candidat et la CAQ mise sur Émilie Foster. À noter, Sol Zanetti, chef d'Option nationale, s'y présente et veut aller chercher le vote indépendantiste.

Montmorency: la candidature de l'ex-député bloquiste Michel Guimond vient pimenter la course. Micheline Saint-Laurent l'a emporté la dernière fois alors que la CAQ avait le vent dans le dos par 2122 votes. Raymond Bernier, qui y a été élu 2 fois (2003 et 2008) remet ça. A surveiller la présence d'Adrien Pouliot, chef du Parti conservateur du Québec qui entend récolter le vote de droite.

Charlesbourg: lutte chaude à prévoir entre l'ex-journaliste Dominique Payette (fille de Lise Payette) qui brigue les suffrages pour le PQ, une vedette libérale, François Blais, ex-doyen de la Faculté des sciences sociales de Laval et Denise Trudel, députée de la CAQ et ex-conseillère municipale qui a bénéficié d'une avance de 1 125 voix.

Vanier-les Rivières: comté changeant, oscillant entre PLQ et CAQ. Les mêmes adversaires que 2012: le caquiste Syvain Lévesque affronte l'ex-député libéral Patrick Huot et le péquiste Marc Dean. 1 331 voix de majorité pour la CAQ en 2012.

Portneuf: une autre circonscription aux allégeances variables. Détenue par le caquiste Jacques Marcotte depuis 2012 qui l'a emporté par 2 122 voix. Le libéral Michel Matte tente un retour. Le PQ y présente Hugues Genois

Beauce-Sud: les libéraux l'ont emporté en 2 012 par 650 voix avec Robert Dutil, la CAQ finissant deuxième. Samuel Poulin, ex-animateur de radio, porte la bannière de la CAQ alors que le PQ présente un jeune homme de 20 ans, Alex Gagnon-Lacroix.

Lévis: à surveiller en raison de la présence du député Christian Dubé, vedette de la CAQ qui l'avait emporté par 3 273 voix. Il affronte le libéral Simon Turmel. Le PQ fonde beaucoup d'espoirs sur sa candidate, Sylvie Girard, une sous-ministre qui a été directrice générale de la Chambre de commerce et commissaire aux Fêtes du 375e de Lévis.

Bellechasse: la libérale Dominique Vien s'est fait chauffer en 2012 par la CAQ et a gagné par 698 voix. Le PQ a fini bon 3e, mais mise cette année sur l'ex-ministre Linda Goupil qui a renoncé au comté de Lévis. La CAQ y sera représentée par Stéphanie Lachance.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses en vrac