Huffpost Canada Quebec qc

Ukraine: des Femen s'invitent dans une manifestation pro-russe en criant «Arrêtez la guerre de Poutine»

Publication: Mis à jour:
FEMEN
AFP

Malgré les fortes tensions qui règnent en Crimée, deux militantes du mouvement féministe des Femen, farouchement hostile à Vladimir Poutine, ont fait irruption seins nus ce jeudi 6 mars dans un rassemblement devant le Parlement local en faveur du rattachement à la Russie.

L'une d'entre elles a très rapidement été interceptée, tandis que la deuxième a couru sur la vaste esplanade en criant "Stop Putin's war!" ("Arrêtez la guerre de Poutine!"), avant d'être arrêtée par des cosaques, présents en nombre, puis embarquée dans une voiture par des membres des forces de l'ordre, a constaté l'AFP.

On ignore encore leurs noms, leur nationalité et où la police les ont emmenées. Sur une vidéo circulant sur Internet, difficile de distinguer des actes de violence de la part des autorités. En revanche, l'hostilité de la foule est palpable et certains manifestants n'hésitent pas à frapper les deux jeunes filles lorsqu'elles passent à leur portée. Parmi la centaine de personnes présente, beaucoup agitant des drapeaux russes, certains ont hurlé "honte à toi!", "Prostituée!". Devant le Parlement, une femme a crié au micro : "regardez de quelle manière l'Occident nous provoque!"

Le compte Twitter français du mouvement "sextrémiste" a relayé l'opération qui visait à dénoncer "l'occupation de l'Ukraine par Poutine après le triomphe des Ukrainiens sur le dictateur Ianoukovitch".

Femen, un mouvement né en Ukraine

Le mouvement Femen est né en Ukraine et s'est fait connaître par ses actions hautement médiatiques, au cours desquelles ses militantes apparaissent les seins nus. Pourchassées par le pouvoir, ces femmes n'ont plus aujourd'hui de représentation permanente en Ukraine. Elles ont depuis ouvert un quartier général à Paris.

Depuis la France, les Femen, menées par leur leader charismatique Inna Shevchenko, interviennent régulièrement pour dénoncer la situation politique en Ukraine. Récemment, elles ont simulé une pendaison à l'aide d'une natte blonde sur le Trocadéro pour s'opposer au retour politique de la pasionaria Ioulia Timochenko.

Avant la chute du président Viktor Ianoukovitch, elles avaient publiquement uriné sur des photos le représentant pour exprimer leur opposition.

Le Parlement de Crimée a fait jeudi un pas de plus vers la partition de l'Ukraine en demandant à Vladimir Poutine le rattachement à la Russie de cette péninsule et en annonçant un référendum pour le 16 mars. Avant l'intervention des militantes des Femen, des chansons patriotiques russes étaient diffusées, de même qu'une chanson aux paroles très critiques envers l'Union européenne et plusieurs de ses pays membres, dont la France et l'Estonie.

Egalement sur Le HuffPost:

Les campagnes choc de Femen
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Femen françaises en Crimée: qui sont les deux activistes arrêtées?