NOUVELLES
05/03/2014 12:33 EST

Les Français pourraient bientôt être payés pour aller au bureau à vélo

AFP

Voilà un plan vélo que certains Québécois aimeraient bien voir transposé chez nous...

En France, dans le but de faire pédaler davantage les travailleurs, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a proposé aujourd'hui son plan vélo: 25 mesures pour encourager les gens à aller travailler en vélo. Proposition phare de ce plan vélo, une indemnisation pour rémunérer les cyclistes...

Les cyclistes seront indemnisés

Officiellement, elle s'appelle "l’indemnité kilométrique vélo". Afin d'encourager les citadins à privilégier le vélo pour les trajets quotidiens, le ministre promet la mise en place, avec l'accord des entreprises, d'une indemnisation au kilomètre.

Comment sera-t-elle calculée? C'est très simple: pour chaque kilomètre parcouru le salarié venu en vélo au bureau recevra 25 cents de son entreprise. En contrepartie, ces dernières seront récompensées par un abattement de charges qui devrait représenter un manque à gagner de 110 millions d'euros par an pour le pays.

Pour le gouvernement, les bénéfices de ce plan dépasseraient largement son coût. Faire quotidiennement du vélo permet aux citadins de bouger, de faire du sport, d'être en meilleure forme physique et mentale et de pratiquer au moins 30 minutes d'exercice par jour.

Un code de la route arrangé

À Paris, pour faciliter la cohabitation des cyclistes sur la chaussée, le plan vélo prévoit plusieurs arrangements au code de la route. France Bleu en a recensées quelques-unes:

  • Certaines transgressions au code de la route pourraient être tolérées pour les automobilistes. Les voitures automobilistes auront par exemple le droit de franchir une ligne continue pour dépasser un vélo qui bloque la circulation.
  • Les vélos seront autorisés à quitter la droite de la chaussée en cas de danger (ouverture d'une portière, voiture mal stationnée, obstacle sur la piste cyclable...)
  • Les feux rouges seront transformés en cédez le passage pour les cyclistes afin que ces derniers ne soient plus obligés de poser le pied par terre.
  • L'amende en cas de stationnement d'un véhicule sur une piste cyclable augmentera de 35 à 135 euros, soit 50 à 200 dollars canadiens.

Aujourd'hui, seuls 5% des employés français pédalent pour aller au travail. Grâce au plan vélo, le ministère du Transport espère multiplier ce chiffre par dix.

Et alors, on suggère le tout pour le Québec?

À VOIR AUSSI:

En vélo à travers le monde

Les 7 bienfaits du sport sur le cerveau

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?