POLITIQUE
05/03/2014 04:03 EST | Actualisé 05/05/2014 05:12 EDT

Élections 2014: Qui dit vrai sur l'emploi au Québec?

PC

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, soutient que l'emploi atteint un sommet historique, tandis que son adversaire libéral, Philippe Couillard, prétend au contraire que le marché du travail s'est fragilisé. Qui donne l'heure juste?

L'épreuve des faits de Vincent Maisonneuve Twitter Courriel

Le Parti québécois et le Parti libéral posent un regard bien différent sur le marché de l'emploi au Québec.

Au moment de déclencher les élections, la chef péquiste a vanté les progrès en matière d'emploi.

Le Québec comptait en janvier 4 058 200 travailleurs. Il s'agit en effet d'un nombre record, mais comme la population grossit chaque année, cette donnée n'est pas très significative.

Pour vérifier si l'affirmation de la chef du PQ est vraie, nous avons, à la suggestion du professeur Pierre Fortin, analysé la proportion de travailleurs par rapport à la population âgée de 15 à 64 ans.

Depuis 20 ans, le taux d'emploi par rapport à la population de 15 à 64 ans n'a jamais cessé d'augmenter au Québec. Il est passé de 62 % à plus de 72 %.

Selon Pierre Fortin, le Québec a réussi à combler l'écart avec l'Ontario parce que les politiques familiales québécoises, comme les garderies à 7 $, ont permis aux deux parents d'aller travailler.

D'après ce calcul, l'énoncé de Pauline Marois est exact.

Le chef du Parti libéral soutient au contraire que le marché de l'emploi s'est détérioré au cours de la dernière année.

L'affirmation de Philippe Couillard est aussi exacte. Le Québec a perdu 66 800 emplois à temps plein depuis 12 mois. Et durant cette période, il s'est créé 76 800 postes à temps partiel.

Bref, depuis un an au Québec, la croissance de l'emploi repose uniquement sur le travail à temps partiel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Campagne électorale : 16 luttes à surveiller