DIVERTISSEMENT
05/03/2014 11:09 EST | Actualisé 05/03/2014 11:09 EST

«Aimer, savoir, entreprendre»: vivre et grandir dans l'œil de Danièle Henkel (ENTREVUE/VIDÉO)

Danièle Henkel donnait des conférences dans le milieu corporatif depuis quelques années. Avec le succès de l’émission Dans l’œil du dragon, la dame a reçu plusieurs commentaires du public, qui lui réclamait de partager son expérience avec un plus grand cercle de spectateurs. Fascinés par cette femme posée, distinguée, de bon conseil avec les investisseurs qui défilaient devant elle à la télévision, les gens voulaient en savoir plus sur elle, sur son bagage personnel.

À l’écoute de ces demandes, parce qu’elle adore les défis, et parce qu’elle se plait à communiquer et échanger pour, peut-être, guider et inspirer, la femme d’affaires a donc décidé de se lancer dans une nouvelle aventure et de transformer ses présentations en spectacles-conférences. Et «se lancer» s’avère être l’expression exacte : Danièle Henkel n’avait que quelques représentations de rodage derrière elle lorsqu’elle est montée sur la scène de la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, lundi, pour la première médiatique de Aimer, savoir, entreprendre. Mais elle s’est fort bien débrouillée et son histoire, livrée avec sincérité et humilité, rendue vivante grâce à la mise en scène de Jasmin Roy, en a captivé plusieurs. À quelques reprises, on aurait pu entendre une mouche voler pendant son récit, duquel il y a certes quelques enseignements à retenir, même si jamais Danièle Henkel ne tente de faire la leçon à qui que ce soit.

Charmeuse et taquine

Il faut d’abord souligner que Madame Henkel a le chic pour rendre ses interlocuteurs à l’aise. Sitôt les projecteurs allumés, la «dragonne» a descendu l’allée en saluant intimement quelques personnes, en serrant des mains ici et là. Elle s’est même laissé aller à quelques pas de danse avec un homme à qui elle a joyeusement tiré la pipe par la suite. Oubliez la juge sérieuse et sévère, mais juste, de Dans l’œil du dragon; c’est ici une Danièle Henkel taquine qui se pointe devant l’assistance. Blagueuse, la communicatrice parle directement à son parterre, sait récupérer la balle au bond quand jaillit une intervention imprévue et reconnait même ses abonnés Twitter parmi les visages inconnus! D’un charme fou, vêtue en robe de soirée, elle aurait pu séduire même les plus récalcitrants.

Montée sur sa plateforme, où ne trônaient comme seul décor qu’un fauteuil, une table basse et un bouquet de fleurs, Danièle Henkel a ensuite entrepris d’offrir son témoignage. Elle a mis la table en parlant de notre rapport à l’argent et du malaise souvent ressenti devant la fortune d’autrui. Elle a décrit le quotidien d’une famille-type pour démontrer qu’entre le rythme «métro-boulot-dodo», on n’accorde que bien peu de temps aux valeurs essentielles, et que nos enfants sont souvent les grands laissés pour compte de nos ambitions professionnelles.

Mais le cœur de Aimer, savoir, entreprendre, c’est le vécu même de Danièle Henkel, qu’elle relate avec un grand talent de conteuse, sans jamais verser dans l’excès d’émotion, même si certains chapitres sont extrêmement délicats. Née à Oujda, à la frontière du Maroc et de l’Algérie, Danièle Henkel est la fille d’une mère juive et d’un père allemand. Elle a énormément appris en regardant évoluer sa maman, une battante qui n’a jamais craint de bosser dur pour faire sa place. Au fil de sa vie, la fondatrice des Entreprises Danièle Henkel a connu de douloureux épisodes, lorsqu’elle a été embauchée au Consulat des États-Unis d’Amérique, en Algérie – où elle était surveillée de près pour des raisons qui ne lui appartenaient pas -, puis lorsqu’elle a quitté son pays d’origine pour venir s’établir au Québec.

S’intégrer à la culture d’ici n’a pas été évident pour elle, pas plus que de démarrer sa compagnie, dont elle a posé les pierres une à une, en commençant par faire du porte-à-porte, comme une écolière aurait vendu du chocolat. En 2000, elle a dû affronter à la fois la mort de sa mère, un divorce après 27 ans de mariage et le départ de son associé. Mais son chemin est aussi jalonné de beaux succès, qu’elle détaille avec panache à la fin de son laïus.

Si on ne peut entrer ici dans l’entièreté des propos dépeints par Danièle Henkel dans Aimer, savoir entreprendre, on en retient néanmoins un élément crucial : si cette femme a pu accomplir autant de projets après avoir surmonté tant d’embûches, grâce à sa détermination et sa volonté, c’est signe que le célèbre dicton «Quand on veut, on peut» n’est pas que chimère lorsqu’on y consacre temps et efforts.

Vivre pleinement

Rencontrée en coulisses une fois sa prestation terminée, lundi, Danièle Henkel était énervée comme une petite fille, à la fois fière et incrédule d’avoir réalisé ce rêve d’affronter une foule venue l’écouter dans un contexte aussi décontracté.

«J’étais très nerveuse, pas très certaine, a-t-elle expliqué. Je ne savais pas si les gens allaient apprécier ou pas. Moi, je n’ai pas de morale à donner; je raconte mon parcours, par quoi je suis passée, comment j’y suis arrivée. On me demande souvent comment j’ai réussi à faire ci ou ça. J’ai réussi avec de simples petites choses : du travail, de la persévérance, le respect de l’autre et de soi. Avec des valeurs. J’avais envie de dire aux gens : croyez à ça, et tout est possible.»

«Avec ce spectacle-conférence, je veux qu’on passe un moment simple, où on reconnecte avec soi-même et les choses de la vie. Je suis quelqu’un qui aime les gens. Dans mon entreprise, je parle beaucoup avec les employés, je m’informe d’eux. Et ils sont bien. Ils ont envie d’être là. Ils ne sont pas là que pour la paie. Quand on finit par trouver ce qu’on aime le plus, on est heureux. On n’a qu’une vie, il faut la vivre pleinement. Si on se trompe, on recommence et ce n’est pas grave. Jetez-vous des défis, connaissez vos limites, et apprenez à vous aimer et vous respecter dans ce que vous êtes capables de faire ou pas.»

Pour connaitre toutes les dates de la tournée d’Aimer, savoir, entreprendre, on consulte le www.entourageinc.ca. Danièle Henkel a aussi lancé sa biographie, Quand l’intuition trace la route, l’automne dernier, et elle sera de la troisième saison de Dans l’œil du dragon, qui démarrera en avril à ICI Radio-Canada Télé.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Les hommes et femmes les plus riches du monde

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?