NOUVELLES

Trafic de stupéfiants : "tendances alarmantes" en Afrique selon l'ONU

04/03/2014 09:08 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le trafic des opiacés et de la cocaïne progresse en Afrique, le continent devenant notamment la plaque tournante de l'héroïne consommée en Europe, selon un rapport mardi de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS).

"Des tendances alarmantes ont été observées en Afrique en matière de drogues illicites", alerte l'agence spécialisée de l'ONU dans son rapport annuel.

L'organisation basée à Vienne relève une nette augmentation du trafic d'opiacés (héroïne, morphine, codéïne) en Afrique de l'Est, ainsi que du trafic de cocaïne en Afrique du Nord et de l'Est, couplées à une hausse de la fabrication et du trafic de méthamphétamine.

"Depuis 2009", écrit-elle, "les saisies d'héroïne ont décuplé en Afrique de l'Est, ce qui donne à penser que la sous-région est probablement la plus grande plaque tournante d'Afrique pour le trafic d'héroïne à destination des marchés d'Europe".

L'OICS estime encore que "le marché local, en Afrique de l'Est, absorbe au moins 2,5 tonnes d'héroïne par an, ce qui représente une valeur d'environ 160 millions de dollars, alors que le volume total d'héroïne introduit clandestinement dans la sous-région semble beaucoup plus important: près de 22 tonnes."

En 2013, plus d'une tonne d'héroïne a été saisie dans les eaux internationales au large des côtes est-africaines.

Le rapport évoque par ailleurs l'augmentation de la culture illicite du pavot à opium en Afghanistan, une autre tendance régionale marquante.

"La superficie totale consacrée à cette culture a atteint en 2013 le niveau record de 209.000 hectares, chiffre en hausse de 36% par rapport à 2012", note l'OICS, qui demande au gouvernement afghan des actions concrètes et des résultats pour sa stratégie de lutte contre la drogue.

La production de coca, à l'origine de la cocaïne, est en revanche en recul en Amérique du Sud. La superficie consacrée à cette culture est tombée à 133.700 hectares en 2012, la plus faible surface enregistrée depuis 1999.

sgl/cs/mr

PLUS:hp