NOUVELLES

Mondial-2014/préparation: Casillas-Buffon, les vieux lions rugissent encore

04/03/2014 07:19 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

L'Espagnol Casillas et l'Italien Buffon gardaient déjà les buts de leurs sélections respectives en amical à Gênes en 2004 (1-1): dix ans plus tard et une Coupe du monde chacun, ils se retrouvent mercredi à Madrid (21h00 GMT) pour un dernier grand rendez-vous avant le Mondial brésilien.

. En club, le paradoxe Iker et l'inusable "Gigi"

Iker Casillas, 32 ans, a rassuré beaucoup de monde ces dernières semaines, à commencer par le sélectionneur Vicente Del Bosque: remplaçant en Championnat d'Espagne avec le Real Madrid, il a paradoxalement brillé à chaque fois qu'il a été aligné en Coupe du Roi et en Ligue des champions.

Avec à la clé, un nouveau record d'invincibilité (952 minutes) entre novembre et février, auquel seul un missile de Klaas-Jan Huntelaar a mis fin lors de la large victoire du Real sur la pelouse de Schalke 04 (6-1) en C1. Décisif dans ce même match, Casillas a affiché des réflexes intacts.

De son côté, Gianluigi Buffon semble n'avoir pas pris une ride: à 36 ans, il réussit une excellente saison. Dimanche soir, "Gigi" a dégoûté l'AC Milan par deux arrêts de grande classe au plus fort de la domination adverse, avant que la Juventus ne s'impose 2-0.

Très régulier au haut niveau, il a aussi brillé avec l'Italie, notamment sur une parade incroyable contre la Bulgarie en septembre, cliquée un demi-million de fois sur les sites de partage de vidéos.

. Gardiens de premier choix

Buffon est sans rival en "Nazionale". Cesare Prandelli répète à l'envie qu'il est son numéro un, les autres se battent pour le rôle de doublure en cas de pépin, comme au Mondial-2010 où il avait dû sortir au cours du premier match.

Son remplaçant d'alors, Federico Marchetti, N.2 officieux, n'a pas été retenu pour le match de mercredi. Il vit une saison difficile à la Lazio, entre blessures et ratés spectaculaires.

Avec le portier du Paris SG, Salvatore Sirigu, Prandelli a rappelé le prometteur Mattia Perin (Genoa), présenté comme le Buffon de demain, mais encore loin du maître.

Casillas, pour sa part, avait été mis en ballottage à l'automne par un excellent Victor Valdes (32 ans) mais le gardien barcelonais s'est ensuite blessé à un mollet. Et depuis son retour en janvier, "VV" n'est pas aidé par les ratés défensifs du Barça.

Le troisième homme reste Pepe Reina (31 ans), coupable de deux bévues en février avec Naples mais indispensable au vestiaire espagnol.

Pour le moment, Del Bosque ne se mouille pas sur le nom de son titulaire mais il a qualifié le rendement de Casillas d'"optimal" et devrait lui offrir du temps de jeu mercredi.

. La sagesse des vieux fauves

Capitaines emblématiques, les deux gardiens sont aussi les joueurs qui comptent le plus de sélections dans leurs pays respectifs.

Avec 152 matches, Casillas reste un incontournable de la "Roja" et un fédérateur qui avait su calmer le jeu au pire moment de la rivalité Barcelone-Madrid.

Papa d'un petit Martin depuis janvier, Casillas a en outre accepté sa situation au Real avec philosophie et mis à profit chaque titularisation pour s'affirmer, signe d'un mental de fer.

Quant à Buffon (138 sélections), il apporte un vécu extrêmement précieux au groupe, comme Andrea Pirlo. Parmi les deux autres champions du monde 2006, l'un, Daniele De Rossi, a été écarté pour mauvaise conduite (coup de poing en match), et l'autre, Alberto Gilardino, n'est pas un titulaire habituel.

Relais privilégié de Prandelli, Buffon rassure par son calme sur le terrain et s'impose en dehors par ses prises de parole autoritaires. Enfin, il est avec Pirlo le seul joueur d'envergure mondiale de l'Italie, en attendant les confirmations de Mario Balotelli ou Marco Verratti.

eba-jed/sk

PLUS:hp