NOUVELLES

Des toilettes de la République française pour fêter la Constitution norvégienne

04/03/2014 07:46 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

La Marseillaise sur le trône? Des toilettes publiques emblématiques de la République française vont être installées à Oslo pour fêter le 200e anniversaire de la Constitution de la monarchie scandinave, a-t-on appris mardi de source officielle.

Peintes en bleu, blanc et rouge et surmontées des mots français "Liberté", "Égalité" et "Fraternité", trois sanisettes importées de Paris forment une oeuvre d'art qui devrait trouver sa place près du Parlement d'ici au 17 mai, date anniversaire de la Constitution norvégienne signée en 1814.

"C'est une façon de montrer que la Constitution norvégienne est fortement inspirée des Constitutions française et américaine", a expliqué à l'AFP Bo Krister Wallström, un conseiller de Koro, l'organisme étatique norvégien chargé de la gestion de l'art dans l'espace public.

"Le code tricolore est une reconnaissance du fait que la Norvège (dont le drapeau est aussi bleu, blanc et rouge, ndlr) partage les mêmes couleurs que de nombreux autres pays, une façon de dire que l'on est aussi tourné vers l'Europe même si on n'est pas dans l'UE", a-t-il dit.

Les usagers de ces sanisettes, appelées à remplir leurs fonctions d'origine, pourront aussi y entendre des discours de personnalités historiques --le Français Charles De Gaulle, l'Américain Franklin Roosevelt, le roi Haakon VII de Norvège-- ainsi que l'hymne national de ces trois pays.

L'oeuvre avait fait polémique lorsqu'elle avait fait sa première apparition dès 2005 pour célébrer le centenaire de l'accession de la Norvège à l'indépendance par rapport à la Suède.

Elles n'ont, depuis, jamais vraiment trouvé leur place. "Certains ont été choqués que des toilettes soient associées à des moments-clés de l'histoire de la Norvège et à son drapeau", selon M. Wallström.

Mais le débat s'est estompé et Koro a maintenant obtenu toutes les autorisations nécessaires pour installer les toilettes à proximité immédiate du Parlement.

Leur "père", l'artiste norvégien Lars Ramberg, dit y voir une nouvelle "Statue de la Liberté".

"+Liberté+ est un concept développé en suivant l'exemple des Français qui ont fourni les institutions les plus prestigieuses et les moins prestigieuses de la société moderne: la Constitution démocratique et l'invention des toilettes publiques", explique-t-il sur son site.

Pour un avant-goût du projet: http://www.larsramberg.de/1/viewentry/3878

phy/amp/abk

PLUS:hp