INTERNATIONAL

Barack Obama présente son budget mardi

04/03/2014 05:06 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
President Barack Obama arrives to speak about Ukraine in the James Brady Press Briefing Room at the White House in Washington, Friday, Feb. 28, 2014. Obama's statement comes as his administration is expressing growing concern over Russian intentions in Ukraine. Secretary of State John Kerry delivered a blunt warning Friday to Moscow against military moves in the country's southern Crimea region that could further inflame tensions. (AP Photo/Charles Dharapak)

Barack Obama va proposer mardi dans son projet de budget 2015 de développer un programme d'allègements d'impôts favorable aux foyers les plus modestes en supprimant certaines exonérations fiscales dont bénéficient les Américains les plus fortunés.

Cette proposition au sujet du programme baptisé Earned Income Tax Credit coûterait 60 milliards de dollars selon la Maison-Blanche, une goutte d'eau dans un budget de 1014 milliards de dollars, lui-même en hausse symbolique de 0,2 % conformément à un accord conclu au Congrès en janvier.

La mesure serait financée par la suppression de niches fiscales particulièrement utilisées par les investisseurs fortunés et les employés de sociétés spécialisées telles que des cabinets juridiques ou de consultants ou des groupes de pression.

Ces niches permettent notamment à leurs bénéficiaires de déclarer une partie de leurs revenus sous la forme de plus-values, ce qui permet de leur appliquer un taux
d'imposition de seulement 20 % au lieu des près de 40 % prévus pour la tranche la plus élevée des revenus.

Ces projets du président démocrate ont peu de chances d'être approuvés tels quels par le Congrès, où les républicains sont majoritaires à la Chambre des représentants. Ils pourront toutefois servir d'arguments de campagne au camp démocrate en vue des élections de mi-mandat à l'automne.

Malgré les limites drastiques imposées aux dépenses de l'État fédéral, Barack Obama compte aussi proposer de consacrer 302 milliards de dollars à des projets d'infrastructures de transport.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 15 plus riches du monde selon Forbes