NOUVELLES

Algérie: report de l'énoncé du jugement d'un caricaturiste

04/03/2014 08:12 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Le tribunal correctionnel d'Oran a reporté au 11 mars l'énoncé du jugement d'un caricaturiste qui risque 18 mois de prison pour un dessin non publié brocardant le président algérien Abdelaziz Bouteflika, a indiqué mardi son avocat.

"Le juge était absent. Un autre magistrat a annoncé le report de l'énoncé du verdict au mardi 11 mars ", a déclaré à l'AFP son défenseur, Me Youcef Dilem.

Le parquet avait requis 18 mois de prison et une amende de 30.000 dinars (300 euros environ) à l'encontre du caricaturiste du quotidien La Voie de l'Oranie, Djamel Ghanem, poursuivi pour "outrage au président de la République", avait indiqué à l'AFP Me Dilem à l'issue de son procès le 12 février.

Le caricaturiste a été poursuivi à la suite d'une plainte "de son propre employeur" pour un dessin qui devait paraître dans l'édition du 30 septembre 2013 mais n'avait finalement jamais été publié, selon la même source.

L'avocat a précisé que le dessin incriminé faisait allusion à un quatrième mandat du chef de l'Etat, affaibli par des ennuis de santé.

A 77 ans, dont 15 ans au pouvoir, M. Bouteflika qui a déposé lundi sa candidature au Conseil constitutionnel est fragilisé par un AVC, qui a nécessité son hospitalisation plus de 80 jours en France en 2013.

amb/sw

PLUS:hp