NOUVELLES

Ukraine : Cameron envoie un "message très clair" à la Russie

03/03/2014 02:00 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

La Russie devra faire face à des pressions "diplomatiques, politiques, économiques et autres" pour avoir "violé la souveraineté et l'intégrité territoriale" de l'Ukraine, a souligné le Premier ministre britannique David Cameron en souhaitant "envoyer un message très clair" lundi.

"Ce que nous souhaitons, c'est une désescalade plutôt que de voir la Russie continuer sur la voie sur laquelle elle s'est engagée en violant la souveraineté et l'intégrité territoriale d'un autre pays. Défendre ce point de vue pourra nous conduire à recourir à des pressions diplomatiques, politiques, économiques et autres", a déclaré le chef du gouvernement britannique au 10, Downing Street, après avoir présidé un conseil national de sécurité.

Il a par ailleurs qualifié de "très inquiétante" l'éventualité d'un ultimatum des forces russes aux militaires ukrainiens présents en Crimée, les enjoignant de se rendre sous peine d'être attaqués.

M. Cameron a tenu ses propos au moment où l'Union européenne a menacé de remettre en cause ses relations avec la Russie en l'absence de "désescalade" en Ukraine.

Interrogé plus tôt dans la journée pour savoir si le Royaume-Uni excluait toute intervention militaire, le porte-parole du Premier ministre britannique a répondu que seules les "solutions pacifiques et diplomatiques étaient à l'étude".

A Kiev, où il a rencontré les nouvelles autorités ukrainiennes, le chef de la diplomatie britannique, William Hague, a, quant à lui, qualifié la situation en Ukraine de "pire crise en Europe" depuis le début du siècle et a averti Moscou des "coûts importants" que l'intervention militaire en Crimée allait entraîner.

"Il y a des mesures d'ordre diplomatique que nous avons déjà commencé à prendre", a déclaré le ministre qui avait annoncé dès dimanche que Londres suspendait sa participation aux réunions préparatoires du G8 de juin à Sotchi.

jk/dh/sym

PLUS:hp