NOUVELLES

Le Congrès américain prépare des mesures d'aide économique à l'Ukraine

03/03/2014 06:08 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

Plusieurs responsables du Congrès américain désireux de soutenir Kiev face à la Russie ont exprimé lundi leur intention d'adopter rapidement des mesures d'aide économique à l'Ukraine, qui pourraient inclure la garantie de prêts à hauteur d'un milliard de dollars.

Le secrétaire d'Etat John Kerry avait déjà annoncé la semaine dernière que Washington préparait un plan pour garantir un éventuel prêt international du même montant. Mais le Congrès dispose de plus de latitude que l'exécutif américain pour autoriser des dépenses et déclencher d'éventuelles sanctions contre un pays tiers.

Au Sénat américain, le président de la commission des Affaires étrangères a annoncé lundi qu'une proposition de loi était en train d'être élaborée pour fournir une aide à l'Ukraine "afin de contrer les actes de la Russie visant à annexer le territoire ukrainien par la force".

"Cette loi autorisera des crédits pour fournir au moins un milliard de dollars de garanties de prêts pour fournir un soutien structurel à l'économie ukrainienne, ainsi que pour autoriser une assistance technique en vue de réformes énergétiques, pour soutenir des élections, renforcer la société civile, lutter contre la corruption et aider l'Ukraine à récupérer les actifs volés", a déclaré le démocrate Robert Menendez dans un communiqué.

Le sénateur a aussi dit être en consultation avec l'administration de Barack Obama pour d'éventuelles sanctions contre des Russes et des Ukrainiens, qui incluraient l'interdiction de visas, le gel d'avoirs, la suspension de ventes militaires et de la coopération militaire, ainsi que des sanctions économiques.

Toute loi devra être adoptée en commission, puis par l'ensemble du Sénat, ainsi que par la Chambre des représentants, un processus qui pourrait être expédié si les deux partis contrôlant le Congrès coopéraient.

A la Chambre, le numéro deux des républicains, Eric Cantor, a indiqué son intention d'"adopter une loi le plus vite possible". "La Chambre va examiner à quelle vitesse nous pouvons envisager une aide à l'Ukraine sous la forme de garanties de prêts", a-t-il déclaré.

"Nous allons également commencer à examiner quels textes (...) nous pourrions fournir à l'administration pour que le président puisse agir afin d'imposer des sanctions contre des responsables russes, des oligarques et d'autres individus complices des efforts de la Russie pour envahir et interférer dans les affaires souveraines de l'Ukraine", a dit le républicain, qui contrôle l'ordre du jour de la Chambre.

ico/mdm

PLUS:hp