NOUVELLES

Critérium du Dauphiné libéré: Froome, Nibali et Contador annoncés sur un parcours difficile

03/03/2014 09:06 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

Le Britannique Christopher Froome, vainqueur en 2013, l'Italien Vincenzo Nibali et l'Espagnol Alberto Contador figurent parmi les principaux engagés attendus au départ à Lyon, de la 66e édition du Critérium du Dauphiné libéré qui se disputera du 8 au 15 juin ont annoncé lundi à Lyon les organisateurs qui jugent le tracé de la course "difficile".

"C'est vraiment un très beau plateau. C'est ce qu'il se fait de mieux dans les courses à étapes actuellement", s'est félicité Bernard Thévenet, directeur technique de l'épreuve qu'il a lui-même gagnée en 1975 et 1976.

"Le Critérium est d'abord une course à part entière que tous les coureurs veulent gagner, mais évidemment qu'il y a un parfum de Tour de France, avant lequel ce sont plus que des leçons que l'on peut retenir du Critérium", a souligné Christian Prudhomme, directeur du cyclisme d'Amaury Sport Organisation, organisateur de l'événement.

27 cols, dont trois hors-catégorie, sont prévus dans un tracé exigeant, long, officieusement, de 1.176 kilomètres et traversant 12 départements, avec un passage en Suisse (Finhaut-Emosson) lors de la 7e et avant-dernière étape.

Un sprint intermédiaire est programmé dans chacune des étapes, et des bonifications seront attribuées aux trois premiers de chacune d'entre elles "pour que le classement du contre la montre initial ne poursuive pas la course jusqu'au week-end final", selon Christian Prudhomme.

Le peloton sera composé de 21 équipes, mais la liste des participants n'est pas totalement établie, à deux mois et demi du départ.

La course débutera par le seul contre-la-montre individuel de la semaine, sur 10 km dans les rues de Lyon. C'est une "1ère étape", car elle dépasse les 8 kilomètres qui limitent un "prologue", avec notamment un passage sous le tunnel de la Croix-Rousse.

"Cette édition sera assez difficile avec pas mal d'arrivées au sommet, beaucoup de montagne et des étapes relativement courtes pour favoriser la récupération des coureurs. C'est un circuit pour hommes forts. Il faudra être bon grimpeur", a estimé Thévenet.

"Nous avons limité le contre-la-montre à 10 kilomètres. C'est un peu la tendance actuellement même dans les grands Tours. C'est dans les montagnes que nous avons les plus belles bagarres et le plus beau spectacle", a-t-il souligné.

"Nous avons le choix entre différents parcours selon les étapes, et chacun peut y trouver son bien. Les rouleurs auront un CLM, les grimpeurs auront deux ou trois étapes à leur dimension et les baroudeurs, qui n'hésitent pas à faire des efforts ou partir de loin, auront aussi des étapes à leur convenance", a-t-il encore prévenu.

Christian Prudhomme a évoqué enfin "un vrai parcours dans la tradition du Critérium avec trois arrivées en altitude, un départ de Lyon avec un contre-la-montre et ensuite un parcours avec des choses qui peuvent se produire dès le début".

"Tout est possible à peu près partout, même si la décision devrait se faire lors du week-end final avec l'arrivée en Suisse et le dernier jour à Courchevel", a-t-il conclu.

fjt/dfa/gv

PLUS:hp