NOUVELLES

Colombie: meurtre d'un défenseur de personnes déplacées, son agresseur présumé lynché

03/03/2014 05:48 EST | Actualisé 03/05/2014 05:12 EDT

Un défenseur de communautés déplacées par le conflit armé en Colombie a été assassiné et son agresseur présumé lynché par la foule dans la localité de Barranquilla, dans le nord du pays, ont annoncé lundi les autorités.

Le week-end dernier, le domicile de Juan Alberto Causado a été la cible de tirs et ce dernier, touché, est décédé après son transfert à l'hôpital, a indiqué à l'AFP le colonel Edgar Muñoz, chef de la police de Barranquilla, joint par téléphone.

Cet homme de 55 ans, qui avait reçu des menaces de mort, défendait un groupe d'habitants d'un quartier défavorisé, a indiqué à l'AFP une porte-parole de cette communauté, s'exprimant anonymement par crainte de représailles.

Chassées une première fois de leur terres par des groupes illégaux, ces personnes avaient reçu des pressions pour céder les terrains qui leur avaient été alloués par la municipalité.

"C'était une mort annoncé. M. Causado avait déjà dû quitter le quartier après des menaces, et à son retour, ils l'ont tué. Les autorités lui avaient à peine donné un gilet pare-balles et une radio pour le protéger", a ajouté la porte-parole.

L'auteur présumé des tirs a été intercepté par des riverains qui l'ont battu à mort. ""La police a dû intervenir pour éviter que son corps ne soit incinéré", a précisé le chef de la police.

Environ 4,5 millions de personnes ont été déplacées dans le cadre du conflit interne en Colombie qui a fait plusieurs centaines de milliers de mort en un demi-siècle, selon les estimations.

Impulsée en 2012 par le président Juan Manuel Santos, une loi prévoit la récupération d'ici 2014 de deux millions d'hectares par environ 400.000 familles victimes de ce conflit qui a fait intervenir des guérillas communistes, des paramilitaires d'extrême droite et des bandes criminelles.

vel/pz/bap

PLUS:hp