NOUVELLES

Ukraine: le G7 prêt à fournir "un solide soutien financier"

02/03/2014 09:47 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

Les ministres des Finances du G7 se sont dit prêts dimanche à fournir "un solide soutien financier" à l'Ukraine, tout en soulignant le rôle central du FMI dans ce processus et le besoin de réformes dans le pays.

"Nous sommes unis dans notre engagement à fournir un solide soutien financier à l'Ukraine", écrivent les grands argentiers des 7 pays les plus industrialisés (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) dans un communiqué diffusé par le Trésor américain.

Ils saluent l'envoi d'une mission du Fonds monétaire international cette semaine en Ukraine pour entamer des discussions techniques avec les autorités ukrainiennes.

"Le Fonds monétaire international reste l'institution la mieux préparée pour aider l'Ukraine à s'attaquer à ses problèmes économiques immédiats à travers des conseils en termes de politiques et des financements, conditionnés à des réformes nécessaires", soulignent-ils.

"Le soutien du FMI sera critique pour débloquer de l'assistance supplémentaire de la Banque mondiale, d'autres institutions financières internationales, de l'UE, et de sources bilatérales", ajoutent-ils.

Les nouvelles autorités ukrainiennes, qui ont succédé au président déchu Viktor Ianoukovitch, avaient lancé jeudi un appel à l'aide du FMI, qui s'était aussitôt déclaré "prêt à y répondre". Les programmes d'aide du FMI sont généralement conditionnés à la mise en place de réformes.

Les ministres du G7, qui disent "surveiller de près" la situation en Ukraine, estiment que la transition gouvernementale dans le pays "offre une opportunité unique de mettre en place des réformes urgemment nécessaires, favorables au marché, qui vont restaurer la stabilité financière, libérer le potentiel de l'économie et permettre au peuple ukrainien de mieux atteindre ses aspirations économiques".

Le G7 se dit également prêt "à mobiliser une assistance technique rapide pour aider l'Ukraine à s'attaquer à ses problèmes macroéconomiques, de régulation et de lutte contre la corruption".

Le G7 s'est élargi à la Russie pour donner le G8, mais cette dernière vient de décider de déployer ses troupes en Crimée. Condamnant la "claire violation" de la souveraineté de l'Ukraine par Moscou, les dirigeants du G7 ont annoncé pour leur part la suspension de leurs préparatifs en vue du sommet du groupe à Sotchi (Russie) en juin.

soe/jca

PLUS:hp