NOUVELLES

Oscars: "Gravity" et "Dallas Buyers Club" mènent la course à mi-cérémonie

02/03/2014 10:53 EST | Actualisé 02/05/2014 05:12 EDT

"Gravity" mène la course à mi-chemin de la 86e cérémonie des Oscars, avec cinq statuettes techniques, "Dallas Buyers Club s'arrogeant les trophées du maquillage et du second rôle pour Jared Leto, qui a salué les "rêveurs" en Ukraine et au Venezuela.

La Mexicano-kényane Lupita Nyong'o, esclave martyrisée dans le drame "12 Years A Slave" a quant à elle reçu une ovation debout pour son Oscar du meilleur second rôle.

Vêtue d'une sublime robe plissée bleu ciel au décolleté plongeant, l'actrice de 31 ans -- dont c'est le premier film -- a déclaré entre deux sanglots: "Que cette statuette dorée me rappelle toujours, ainsi qu'à tous les enfants, que quelle que soit votre origine, vous avez le droit de rêver".

Le premier trophée de la soirée --celui du meilleur second rôle masculin-- est allé à Jared Leto, 42 ans, pour son rôle poignant de transsexuelle séropositive dans "Dallas Buyers Club".

Dans un discours de remerciements militant, l'acteur s'est adressé "à tous les rêveurs du monde, dans des endroits comme l'Ukraine et le Venezuela", actuellement en proie aux soubresauts politiques. "Je veux leur dire: nous sommes là (...) et nous pensons à vous".

L'acteur a continué sa "révolution" en coulisses en faisant passer son Oscar dans les rangs de la presse et en invitant les journalistes à se prendre en photo avec, au grand désespoir d'une représentante de l'Académie, qui a lancé: "Pas de photos!".

Jared Leto l'a gentiment rabrouée: "Allez! Si vous voulez inviter la presse, laissez-les faire ce qu'ils veulent. Vive la révolution!".

L'odyssée galactique "Gravity", signée Alfonso Cuaron, a remporté cinq trophées techniques: effets spéciaux, son, mixage, montage et photographie. Le film est aussi en lice pour le trophée du meilleur film, face notamment à "12 Years a Slave" et "American Bluff".

- Un "selfie" record -

L'animatrice vedette de la télévision américaine, Ellen DeGeneres, a ouvert la soirée avec un festival de blagues, en moquant gentiment Jennifer Lawrence, qui a trébuché sur le tapis rouge, après sa célèbre chute de l'an dernier au moment de recevoir son Oscar: "Si vous gagnez ce soir, je pense qu'on devrait vous apporter l'Oscar", a-t-elle dit.

Imprimant une ambiance très décontractée à la soirée, Ellen DeGeneres a multiplié les improvisations avec les stars de l'audience, donnant lieu à un "selfie" à faire rêver tous les photographes amateurs, entourée notamment de Meryl Streep, Julia Roberts, Brad Pitt et Angelina Jolie --"retweeté" plus d'un million de fois en moins d'une heure--, ou en distribuant des parts de pizza à tout le premier rang.

Parmi les autres lauréats, Disney a remporté son premier Oscar pour un long métrage d'animation avec "La reine des neiges". Pour le court-métrage, le studio de Mickey a néanmoins dû s'incliner devant le film français "Mr Hublot". Son co-réalisateur, Laurent Witz, extrêmement ému, a remercié sa famille, les membres de l'équipe du film et a salué "Mr Hublot pour avoir fait de ce rêve une réalité".

L'Oscar du film étranger est allé à l'Italie pour "La Grande Bellezza" de Paolo Sorrentino, confirmant tous les pronostics.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, la crème d'Hollywood avait défilé sur le tapis rouge de la saison, déroulé sur le célèbre Hollywood Boulevard, et sous un ciel beaucoup plus clément que prévu.

Neuf films ont été sélectionnés cette année pour la statuette du meilleur film, qui représentent "un champ très large de narrations", a expliqué à l'AFP Cheryl Boone Isaacs, la présidente de l'Académie.

Sur les neuf films nommés, trois sont sortis du lot très tôt dans la saison: le drame sur l'esclavage "12 Years a Slave" (neuf nominations), l'odyssée intergalactique "Gravity" (nommé 10 fois) et le thriller loufoque "American Bluff" (en lice dans 10 catégories).

"12 Years a Slave" semble néanmoins avoir pris une longueur d'avance samedi, raflant cinq Spirit Awards --les "Oscars" du cinéma indépendant-- dont ceux de meilleur film et meilleur réalisateur.

Le premier numéro musical de la soirée a été assuré par Pharrell Williams, qui a interprété en direct son tube "Happy", en lice pour l'Oscar de la meilleure chanson, bientôt suivi de U2.

Plusieurs Français peuvent encore se glisser dans le palmarès: Julie Delpy (scénario adapté) et Alexandre Desplat (musique originale).

rr/mdm

PLUS:hp